51
Commentaires

Amnesty International refuse une campagne de pub "trop brutale" contre la Chine

L'ONG Amnesty International a choisi de ne pas diffuser une campagne sur les droits de l'homme en Chine, commandée à l'agence de publicité TBWA, mais jugée au final "trop brutale". Pourtant, chez Amnesty ou ailleurs, des campagnes "choc" ont déjà été lancées.

Derniers commentaires

quand on a vu l'émission C DANS L AIR sur la 5 il faut impérativement suivre ensuite les infos sur ARTE sinon on pourrait s'imaginer que la chine est un pays idyllique dans lequel il fait bon vivre, grand centre commercial joyeux, où les excès des dirigeants n'existent que dans le seul but de "se faire respecter par la communauté internationale", etc... ;
l'émission de C DANS L AIR de ce soir était un modèle de propagande, ils ont presque réussi à me faire croire que le malheur n'existait pas dans ce pays et que nos régions se laissaient emporter par la mauvaise foi, et la critique excessive et mensongère !!!
ARTE, comme d'habitude, rétablit une autre vérité, ouf !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
c'est bien la preuve que l'on peut choisir sa chaîne télé en fonction de ce que l'on a envie d'entendre.....ou pas !!!!
selon moi Amnesty aurait dû garder cette campagne, elle aurait été le contre poids du silence assourdissant des J.T. depuis quelques jours qui ne parlent plus des JO que pour en vanter l'exploit architectural ou sportif des autorités ; Claire CHAZAL et ses sujets sur Pekin en sont la caricature : bravo le site, bravo les autorités, bravo les sportifs, et vive le sport....... ah non ça c'est france 2 !!!!!!!
pour le sport n'oublions pas les préparatifs à l'EPO , il suffit de regarder quelques cuisses ou quelques épaules..........

mais restons sur le problème des droits de l'homme : n'oublions pas que COHN BENDIT a donné une liste à notre "cher président", nous verrons ce qu'il a le cran (ou pas) de faire avec cette liste ?????????????
je ne connais pas la liste, mais il ne peut pas ne pas y avoir HU JIA condamné en avril 2008 à 3 ans et demi de prison pour "incitation à la subversion de l'Etat" ; on menace sa femme de la séparer de leur bébé si elle avait l'"outrecuidance" de se plaindre de cette injustice ; cf =campagne Amnesty International

à nous de nous élever avec AMNESTY pour défendre les milliers de chinois maltraités du seul fait de l'organisation de ces JO (mais je crois qu'à ce jour tout est perdu !!)

AMNESTY avait également rappelé à l'ordre le CIO sur les engagements pris par la chine en 2001 : LIU JINGMIN, vice président du comité de candidature : " en confiant à Pekin l'organisation des Jeux vous contribuerez au développement des droits humains"...???
on voit de quelle manière : les ouvrirers virés manu miltari du site pour ne pas faire tâche, le vieux Pekin détruit sans concertation (d'accord ce mot là n'existe pas dans le vocab chinois, mais tout de même !) ; la pollution qui a augmenté +++ du seul fait des travaux alors que c'était aussi un engagement de leur part !! et tous les emprisonnements de contestaires (d'accord ce mot là non plus n'existe pas remplacé par "subsversif" !!)
et le CIO qui s'est couché devant l'argent donne une bien piètre image de l'olympisme
perso je les boycotterai ; de toute façon, même sportivement parlant, ces Jeux ne représentent aucun intérêt : on sait l'amour des chinois pour les substances illcites et la contre-façon !!!!!!!!
marianne2.fr en parle aussi : http://www.marianne2.fr/Comment-Amnesty-a-censure-sa-propre-campagne-sur-les-JO_a89311.html
... mais mélange allègrement la campagne d'Amnesty International avec celle de la section slovaque (mais tout le monde ne peut pas avoir Justine Brabant comme enquêtrice...).
En prime, l'article cite Mediapart (mais pas arretsurimages.net) !
On attend une analyse d'Alain sur ces trois images qui sont tout aussi belles que choquantes !!!
Doit-on imposer cette violence à nos enfants ?
Le fait est que ces images agressent et qu'on ne voit pas en quoi elles déclencheraient une ouverture vers la possibilité d'une amélioration de la vie en Chine.
Le sport s'en prend un coup au passage, sauf que sans le sport, il y aurait encore plus de fermeture entre les pays et les rapports se limiteraient aux échanges commerciaux, de moins en moins conviviaux, ou au tourisme, qui a un côté visite au zoo qu'on le veuille ou non.
Ces images donnent une image horrible d'un pays dont au moins les habitants doivent être désolés d'être réduits à cette vision.
On ne peut pas vouloir défendre la population chinoise (otez-moi d'un doute, ce n'est pas juste pour améliorer notre image d'occidentaux formidables qu'on donne notre avis?) et nous coller ces images de méchants chinois pour alimenter les archives de notre imagination.
Contexte ou pas, il serait bon de s'interroger plus sur l'utilisation des méthodes publicitaires, même gratuites, quand on est Amnéstie Internationale. Les images ont plusieurs impacts, pas que celui recherché. A force de rechercher un effet de l'opinion publique sur les politiques et les décideurs, en manipulant l'opinion publique au lieu de l'informer, on finit par anhihiler le mécanisme qu'on croyait systématique. Plus ça va, plus les pouvoirs se moquent de l'opinion publique.
Moi je suis pour qu'on utilise les mots plutôt que les images, qu'on n'incrimine pas toujours et encore un unique responsable montré du doigt. Par exemple, l'Algérie se sent-elle à l'aise dans ses baskets de faire construire ses routes gratis par des prisonniers chinois : est-ce une fausse rumeur, est-ce une vérité? Qui m'informe? Si Amnistie Internationale n'a pas la parole dans la presse pour faire entendre des mots, qu'elle mettent des mots sur ces affiches, au lieu des images.
et la chine ne se refuse pas une campagne trop brutale contre les chinois d´amnesty international ?
TBWA est une agence de publicité qui a fait son travail comme toute agence de ce type c'est a dire produire des images qui marque.
Ce genre d'agence arrivent a faire des images de hamburger macdo appétissant etc..

Pour revenir un peu sur terre, quand on vit en Chine comme moi pendant 2 ans, on remarque que les policiers que l'on croise dans la rue ne portent pas d'arme a feux. Ce n'est peut être pas des mêmes policiers dont il s'agit mais je pense qu'il est intéressant de faire cette remarque pour ne pas rester trop imprégné des images "choque", images de studio de TBWA.

@ Anthony Morel: les pays ne sont pas des "bloques". Il y a des pays de différentes tailles, nb d'habitant différent, cultures différentes etc..
Les droits de l'homme c'est bien en France mais les appliquer en "bloque" en un instant à un autre pays comme la Chine, ce n'est pas forcement sans risque.
Le gouvernement chinois avance petit à petit mais dans le bon sens: droit de faire appel après un procès, complication de la procédure menant a la peine de mort etc..
Paradoxalement, je trouve ces images assez belles... des images dont l'esthétisme s'oppose à l'horreur de leur contenu.
Mais il parait que nous ne pouvons pas comprendre, et que les droits de l'homme ne sont pas, comme on voudrait le croire, une notion universelle. Ils n'auraient pas leur place dans certains pays.
Et bien moi je refuse cette idée. Il n'est pas de royaume où l'oppression surgirait de la volonté d'appliquer des droits et des protections fondamentaux pour un individu.

En parlant d'oppression, je vous conseille vivement ce fabuleux livre que je viens de terminer : Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale ( de Simone Weil ), il devrait faire partie du programme scolaire.

Anthony [ un autre blog est possible ]
Il y a une erreur de casting, ce sont les États-Unis qui ont légalisé le waterboarding cette année.

le “waterboarding”, torture légale aux Etats-Unis

Et une petite pub pour l'article le plus important concernant les émeutes à Lhasa :

Die Razzien lassen Schlimmes befürchten

Désolé pour l'allemand, mais aucun média n'a jugé bon de le traduire...
tiens, c'est bizarre, les uniformes n'ont pas l'air d'être ceux de la police chinoise (Pour la photo de tir : cf. plis de la pochette sur la veste, ourlets géants), et pour la photo de piscine, les chemises sont noires, alors qu'elles sont bleus normalement (et l'insigne sur l'épaule ne correspond à aucun des officiels)

Heureusement q'Amnesty International n'a pas payé TBWA, car si en plus ils se sont gourés de pays en choisissant les costumes, j'vous dis pas le boxon...
Merci pour cet article.

Mais où est donc la campagne traitant de Guantanamo (par exemple...) ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.