10
Commentaires

Trump, Biden, et l'Ukraine : la guerre des récits

Depuis qu'a été lancée une enquête pour "impeachment" contre Donald Trump, les partisans du président et ceux de son principal rival démocrate Joe Biden se livrent une bataille de récits, à base de déclassifications d'appels téléphoniques et d'anciennes vidéos sur YouTube. ASI revient sur les principaux épisodes de la saga.

Commentaire préféré des abonnés

Dommage, c'est un peu court.
J'aimerais savoir ce qu'il en est réellement des activités de Burisma et le rôle qu'y a joué Hunter Biden. Et puis peut-être serait-il utile de rappeler le contexte post-Maïdan, quand Natalie Jaresko passe du Département d(...)

Derniers commentaires

Une des grandes victoires de la démocrassie, c'est de permettre à chacun de pouvoir voter: vivants, morts, analphabètes, crocodiles, voire, en Corse ou en Louisiane, plusieurs fois de suite...Reste que Donald Macron vs Hillary Le Pen, c'est vachement dur de choisir le bon, pfff!

Dommage, c'est un peu court.
J'aimerais savoir ce qu'il en est réellement des activités de Burisma et le rôle qu'y a joué Hunter Biden. Et puis peut-être serait-il utile de rappeler le contexte post-Maïdan, quand Natalie Jaresko passe du Département d'Etat américain au poste de ministre des finances d'Ukraine. Dans ce contexte, est-ce faire preuve de complotisme que de se poser des questions sur l'arrivée surprise du fils du vice-président dans le secteur stratégique de l'énergie en Ukraine ?


C'est surtout une grande névrose qui a atteint la classe politique américaine et pas que ... soutenue par la "grande presse". Des batailles de polochons à l'infini au lieu de s'occuper de l'état du pays. Un site américain d'information heureusement permet de prendre du recul et de relativiser les évènements : Consortium News (gratuit) créé depuis 1995 par un grand journaliste américain qui dévoila en son temps l'Iran Gate (impliquant Reagan)et subit les foudres de ses employeurs (Newsweek entre autres.). Au moins là on respire au lieu d'être entraîné dans la même névrose.

Je sais pas si c’est moi mis je ne vois pas de signature ou le nom de l’auteur de l’article, à gauche comme d’habitude.

Sinon à comparer les 2 comportements, il ne fait pas de doute que Biden a fait du chantage direct. Trump aurait plutôt tenté de faire pression. 

J’ai cru entendre un démocrate dire : « à chaque fois qu’un président US appelle un autre président, il y a pression ».

De toute façon c’est encore une manœuvre qui va cliver la population car la procédure n’a aucune chance d’aboutir. Et ça sera contre-productif pour les démocrates qui risquent de s’exposer bien plus qu’ils ne le sont maintenant, en particulier sur toutes les affaires pourries de Clinton à Obama.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.