TVA sociale : Sarkozy est-il maso ?
Éconautes
Éconautes
chronique

TVA sociale : Sarkozy est-il maso ?

Postulons que non, et tentons de comprendre

Réservé à nos abonné.e.s
On connaissait la boîte de lait recyclée, les cadeaux moches de tatie refourgués sur ebay, mais on ne connaissait pas encore le gadget politique réutilisé sans relâche depuis des années. Bienvenue dans le feuilleton de la TVA sociale, que Nicolas Sarkozy vient de faire rebondir. Mais pourquoi donc ?

Avec l'increvable feuilleton de la TVA sociale, nous sommes typiquement dans le développement durable de l’acte politique. Attention les gars on va faire la TVA sociale, non pas maintenant, enfin si mais pas comme ça, et ça dure, et ça dure. Nous, là-dedans, on se sent paumés, et sans s’inviter dans la cabine du patron, même sans savon dans l’oreille, on pige que dalle à la TVA sociale.

Pourquoi on ne comprend rien ? Parce qu’avec un nom pareil, les pistes sont brouillées. Cette TVA n’a rien de social, tout comme le plan social n’a rien de social non plus. Son principe est simple : il s’agit de financer la protection sociale non plus &agr...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.