Le si joli jeu des « chaises musicales » du remaniement
Sur le bout de la langue
Sur le bout de la langue
chronique

Le si joli jeu des « chaises musicales » du remaniement

Ou comment une super victoire autorise l'aveu d'un lamentable échec

Réservé à nos abonné.e.s

Je suis vraiment une nouille en politique. Je le savais déjà, mais là en regardant le bout du 20h de TF1 consacré mardi soir au fameux remaniement ministériel ça m’a sauté à la figure. C’était pourtant un moment de télé très doux, très suave et très charmant, comme l’est la Ferrari qui pilote son journal avec une délicatesse de puéricultrice…



Tout ça est très mignon. Et c’est pour ça que ça me sidère. Moi, faut vous dire, je me représente l’action d’un ministre comme un boulot vraiment compliqué, qui suppose une intime connaissance des "do...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.