Point à la ligne (jaune)
La vie du site
La vie du site
chronique

Point à la ligne (jaune)

Toute l'équipe a reçu, de Guy Birenbaum, le mail suivant:

Ami Daniel...
Je ne souhaite plus animer la Ligne Jaune, tu l'as compris, je pense.
Je suis cramé, fatigué, lessivé, las.
Plus d'envie.
Au bout d'un rouleau.
De celui là, en tout cas.
Surtout, la période me dégoûte et me déplait profondément avec ses hypocrites et leurs bassesses.
Et puis, pour t'avouer les choses, j'ai l'impression de voir - et parfois de vivre - dans un mauvais film, une série B ou Z, désormais gorgée de X, dont je connais déjà le scénar., les épisodes et, malheureusement, la fin...
C'est éreintant.
Et ça ne m'amuse plus.
Plus du tout.
J'ai donc décidé de tourner des pages.
Et de faire autrement ; même si je n'ai encore aucune assurance sur la suite de mon parcours professionnel (je vais démissionner de l'Université dans quelques jours, ma période de disponibilité étant achevée...)
Mais je commence à avoir l'habitude de ces lendemains flous.
Je te remercie en tout cas beaucoup pour ta confiance et pour tout ce que tu m'as appris pendant ces deux ans de travail commun (beaucoup...), ardoise en régie et engueulades comprises.
Je remercie aussi toute l'équipe d'@si qui m'a énormément aidé et dont j'ai aimé la tranquillité, le respect et l'humour.
C'est une bien belle équipe.

Daniel, je te laisse bien sûr le soin d'informer (ou pas) les @sinautes (ce texte est public).

Si tu le fais, remercie les eux aussi de leur confiance et surtout de leurs regards acérés qui m'ont tant apporté.

Fidèlement @ tous.

guy

C'est un texte triste et amical, mais qui, à mon sens, laisse dans le flou les raisons profondes de la lassitude de Guy. Qui sont ces "hypocrites" ? Quelle est cette "fin", que Guy entrevoit ? Aussi venons-nous d'en discuter, lui et moi. Il m'en a dit un peu plus. Mais je ne suis pas son porte-parole. Il est prêt à en dire encore plus, à ceux qui lui en feront la demande (gentiment). Quant aux suites, sur le site, de cet arrêt de l'émission, on a bien le temps d'en reparler...

Birenbaum ligne jaune
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.