Défi spéciale 100ème : et si on chroniquait Arrêt sur images ?
chronique

Défi spéciale 100ème : et si on chroniquait Arrêt sur images ?

Offert par le vote des abonné.e.s
“Je tweete ce que je pense”, “Je ne supporte pas le mensonge” ou “J’accepte parfois des invitations à déjeuner”. On se croirait dans une émission d’Evelyne Thomas sur Chérie 25, et pourtant, ce sont bien des titres d’émission d'Arrêt sur images. Pour cette 100e chronique, à la demande des abonné.e.s, c’est bien l’émission du patron que nous allons décortiquer.

Générique.

Ah les gros malins... Fallait voir Watsonne, il y a un mois : “Hey Sherlock, et si on demandait aux abonnés de choisir le sujet de la 100e chronique ?” Ah ah, très drôle, on va se marrer. Aujourd’hui, on rigole un peu moins. Car chers abonnés, vous avez proposé puis choisi le sujet 4 : “Une chronique sur Arrêt sur images”. Quelle bonne idée ! Pour se faire virer juste avant l’été ou bien considérablement refroidir les relations avec son chef, y’a pas mieux. Vous imaginez vraiment qu’on va critiquer une émission présentée par celui qui nous paye tous les mois et qui est censé rémunérer cette chronique kamikaze ? 

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.