On tranche d'en rire
Les mots d'Anne-So
Les mots d'Anne-So
chronique

On tranche d'en rire

Réservé à nos abonné.e.s
Il y a des mots, mieux vaut en rire que d’en pleurer alors rions-en.

Quand Le Figaro annonce que, ça y est, Sarkozy a tranché en faveur du maintien de l’ISF et de l’abandon du bouclier fiscal, ne nous leurrons pas, nous sommes dans de la pure propagande. Mercredi, le matutinaute Daniel ironisait sur l’emploi du verbe trancher et soulignait l’humour du quotidien qui, je l’avoue, me fait souvent marrer surtout avec ses Unes incroyables comme, par exemple, celle du début de semaine :

 

 

Eh oui les gars, en Libye et en Côte d'Ivoire, on ne fait pas la guerre, on joue. On fait mumuse avec les baballes. On rigole autour du plateau de Risk® posé sur la table. On sort les GI Jo. Ah qu’est-ce qu’on rigole avec Le Figaro.

M&ec...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.