Momies en folie : aux sources du Cri de Munch
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Momies en folie : aux sources du Cri de Munch

Réservé à nos abonné.e.s
Le site Louvre pour tous tweetait hier la photo d'un cartel du musée de l'Homme à Paris présentant avec assurance une momie péruvienne comme source d'inspiration du Cri de Munch. Il y a là, en effet, de quoi s'étonner. Explications…

Bernard Hasquenoph, animateur du site Louvre pour tous, auteur de scoops concernant le milliardaire coréen Ahae, et récent invité de nos amis de Hors-Série,  s'étonnait hier, dans un tweet, du texte d'un cartel du musée de l'Homme dont voici la substantifique moelle :

« Momie chachapoya Pérou 9e-15e siècle
Découverte en 1877 dans un mausolée des Andes péruviennes, cette momie témoigne de la présence de rituels funéraires amérindiens antérieurs aux Incas.
(…)
Présentée au musée d'ethnographie du Trocadéro dès 1882, elle a inspiré de nombreux artistes, notamment Edvard Munch ...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.