Maris à la Banque de France : schizo, taupe ou vendu ?
Éconautes
Éconautes
chronique

Maris à la Banque de France : schizo, taupe ou vendu ?

Oncle Bernard m'ayant posé un lapin, voici mes hypothèses

Réservé à nos abonné.e.s
Bernard Maris à la Banque de France ? Non, ce n’est pas une blague. Bernard Maris, alias Oncle Bernard dans Charlie Hebdo, grand pourfendeur du libéralisme sous toutes ses formes, vient d’accepter un siège au conseil de cette grande institution. Il a été nommé le 21 décembre par le nouveau président du Sénat, le socialiste Jean-Pierre Bel.

 

 

 

J’avoue, je suis tombée de ma chaise. On m’aurait annoncé que Jean-Marc Sylvestre devenait membre d’Attac ça m’aurait fait tout pareil. D’ailleurs, j’ai de grands souvenirs des duels Maris-Sylvestre sur France Inter, juste avant 7h30 : j’écoutais les économistes s’empailler avec autant de délice que si j’avais assisté à un combat d’hommes nus dans la boue. Certes, avec le temps, leurs duels finissaient par tourner en rond, méchant libéral contre gentil alternatif, mais tout de même, les deux voix m’embarquaient en économie, parfois malgré moi vu l’heure matut...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.