Macron, candidat de L'Obs : ciel, une fusée !
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Macron, candidat de L'Obs : ciel, une fusée !

Il y a donc une "fusée" Macron, prête au décollage. C'est
Obs fusée Macron
Niel Macron
Partager cet article Commenter
95
95 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Macron, candidat de L'Obs : ciel, une fusée !

Il y a donc une "fusée" Macron, prête au décollage. C'est

Derniers commentaires

Comment résister et parfois vaincre...

Terrains de Luttes

http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=5635
Macron n'est pas seulement dans le Nouv.Obs mais aussi dans Marianne (n°du 22 au 28/01/2016 pages 30 à 33),l'Express,le Parisien et tout le monde de s'extasier sur sa jeunesse,son intelligence,son "carnet d'adresses",son audace...Vu son parcours (voir sa fiche sur Internet) on sent bien le lobby à la manoeuvre pour le promouvoir. Il est prématuré de lui pronostiquer un grand destin,pensons aux titres des journaux en 2010-2012:ce devait être DSK et ce fut...
Drauche ?

Vous avez fait une faute de frappe, Macron, Valls, Hollande, Badinter-Khomri sont à droite.
La "drauche". Ca fait un moment que les gens de gauche dénonçant les gouvernements et ses affidés (en fait depuis le début ou presque, puisqu'il a suffit de quelques mois pour déjà trahir avec le TSCG) qualifient les plus droitards du PS, les Collomb, Valls, Le Guen, Carresche, Cahuzac de "groite". En réponse, les blogueurs de gouvernement - qui ont au fur et à mesure tous désertés, un des derniers lors de la présentation de la loi Travail, il ne reste vraiment que les plus obtus - nous qualifiaient de "vrauche" ("vrai-gauche") ou vrauchistes.
L'Obs est une espèce de Cape Canaveral, de Kourou. Il y a un lancement tous les 6 mois avec un numéro spécial. Au bout du compte, le magazine arrive de temps en temps à mettre une de ses fusées en orbite, simple règle de probabilité. Ce matin, cela a permis d'avoir une chronique bouche trou sur le 5/7 de France Inter.

Il n'y a rien de plus énervant que ces analyses stratégiques des analystes politiques : on analyse au grand jour des stratégies qui devraient être secrètes dans le genre "Je vais vous dire un secret mais surtout ne le répétez à personne, cela reste entre moi et vous, les centaines de milliers d’auditeurs, lecteurs etc", et on suppose que Valls n'écoutera pas.

De toute façon les magouilles de la "drauche", je dirai même plus "l'extrême drauche", n'intéressent que les gens de droite.
La fusée Macron a toute ses chances... pour les primaires de la droite. Après avoir tant cédé au Medef, manquerait plus qu'ils ne lui renvoient pas l’ascenseur!
Il ressemble à Boris Vian, mais rien à voir. Méfions- nous, ce n'est pas un poète, il ne fait pas de sentiment. Juste un carnassier amateur de pouvoir. Pour le reste, s'il y allait, dans un duel avec Sarko, tout aussi cynique mais plus intelligent, il le battrait. Et la "France d'en bas" continuerait à s'enfoncer.
Et Manuel dans tout ça ? Se laisserait pas faire, sûr. Donc, c'est Hollande qu'il nous faut! Non, je plaisante!
A moins que Morano!!!! ou Mariton, tiens. Bon j'arrête. Je n'achèterai pas l'Obs.
Vous retardez Daniel, cela fait déjà pas mal de temps que la promotion (lui-même, son mécène et d’autres, par exemple) de ce jeune homme dans la presse s’active, elle se fait même de plus en plus pressente. Et il y a trois mois, au contraire de vous j’ai pensé à une possibilité de réédition de l’aventure Giscard et sa société libérale avancée. Bref, ce gars me semble avoir ses chances, il est le seul jeune du derby et il a l’appui du tout Paris...
Bref, suite au prochain épisode.
Pour compléter votre chronique, un petit détail qui peut achever de déprimer : cet article.
Où l'on apprend donc que la gauche du PS est tentée de jouer E. Macron contre M. Valls. Macron-le-gentil-ouvert-sur-les-questions-sociétales contre Valls-le-méchant-sans-coeur.
Dans six mois, la gauche du PS soutiendra Valls-le-républicain-certes-un-poil-autoritaire contre Macron-qui-veut-démanteler-l'Etat.
La gauche du PS semble n'avoir pas ouvert depuis des lustres un manuel de sciences politiques de première année, où elle vérifierait que le néolibéralisme c'est précisément E. Macron + M. Valls = état social faible + état autoritaire fort.
La gauche du PS semble ne pas voir qu'il n'y a rien d'incompatible (hors querelle d'égos) entre tout ça, et saute comme un cabri de l'un à l'autre car la seule chose qu'elle sait faire c'est des stratégies de billard à 72 bandes pour être plus malin que les stratégies de billard à 59 bandes de la direction du PS.
La gauche du PS va donc largement contribuer à faire mourir la gueule ouverte ce parti qui ne sera bientôt qu'une peau de bête en tapis trophée devant la cheminée de M. Valls-Pile ou E. Macron-Face.

Bref, se déshonorer tellement on est inculte, c'est rare, c'est dur, mais la gauche du PS est en bonne voie d'y parvenir. Et qui a dit que ce parti n'était pas encore capable de nous étonner ?
En complément à votre papier, cet article de Thomas Franck dans le Diplo du mois de mars...

http://www.monde-diplomatique.fr/2016/03/FRANK/54926
De la même façon que l'Obs a fait le succès de Hollande, avec Le Point, L'Express... cf. le nombre de couvertures avec lui, à la différence de Martine Aubry la damnée des 35 heures (aux yeux de cet establishment-là).
Sinon, c'est un mauvais procès que vous faites à Rocard en l'associant à cette baudruche médiatique : il était, lui, un militant et un élu, depuis sa jeunesse, incarnait une partie du renouvellement à gauche après l'échec du molletisme, mais s'est fait avaler par le machiavélisme de Mitterrand. Rocard a mis fin au projet d'extension du camp militaire du Larzac en tant que ministre de l'agriculture. Il a fait avancer la démocratie sociale. Sous Rocard (1988-91), quoi qu'on en dise, le chômage a baissé. Il défend désormais les 32 heures (depuis bien 15 ans). Rien à voir avec Macron, donc. Un peu d'histoire, svp!
Macron n'aurait pas la moindre chance de l'emporter ?
...
Mais en toute logique ni Hollande, ni Valls, ni Sarko, ni Le Pen, ni Bayrou ... n'ont pas la moindre chance de l'emporter ...
Bonjour
Ah la gauche qui veut gouverner !!!
Ce matin sur FCult un individu se revendiquant du think tank Jean Jaurès (nom aussi usurpé que le S du parti solférinien) nous faisait une grande théorie opposant de manière simpliste la "gôche" qui veut gouverner (suivez mon regard) et celle qui ne veut pas gouverner : les populistes. La première étant aussi, si ce n'est plus, TINA que la droite et la seconde incapable de comprendre qu'il n'y a pas à discuter, il n'y a que le libéralisme qui a le droit de citer, eux, vulgaires populistes, sont a exclure.
Je n'ai tenu qu'une minute avant de mettre la radio en off.
J'ai donc compris que ces messieurs bien pensant, qu'ils soient de droite ou de drauche, se réservaient le droit de gouverner à toi à moi mais toujours dans la même direction. Les autres étaient classés comme ne voulant pas gouverner (version soft) à populiste (version hard) et des gens comme JLM qui affiche sa volonté de gouverner autrement étaient à abattre, à liquider, un contrat en sorte pour le faire disparaître car trop dangereux pour leurs petites affaires libérales.
TINA = MAFIA
"La drauche", très bon. Je souhaite que l'expression se popularise.
Pan ! Ça vous apprendra pour Rue89.
Vous voyez bien qu'il se passe des trucs vachement intéressants ! Qui en doute encore ?

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.