Si Zemmour n'était pas juif
chronique

Si Zemmour n'était pas juif

"Antisémite, certainement" ! Poussé dans ses retranchements par Thomas Sotto sur France 2, le grand rabbin de France Haïm Korsia vient de déclarer que Zemmour était "antisémite certainement, raciste évidemment" (ici à partir de 1'46''30'''). Il était temps. Ses obsessionnelles tentatives de réhabilitation de Pétain (voir la chronique de Mathilde Larrère) n'y auront pas suffi. Il aura fallu, rappelle le Monde, ses attaques réitérées contre la famille Sandler, qui a fait enterrer en Israël ses enfants, victimes de Mohammed Merah… Si Zemmour n'était pas juif, cette évidence n'aurait-elle pas sauté aux yeux depuis longtemps ?

En 2016, Éric Zemmour est invité à débattre à la grande synagogue de la rue de la Victoire, à Paris, face au prédécesseur de Haïm Korsia, le rabbin Gilles Bernheim. Le débat est arbitré par son collègue du Figaro Yves Thréard. Tout le monde porte une kippa. De ce débat, la grande synagogue n'a pas conservé l'enregistrement, ou bien l'a fait disparaître. Il n'en subsiste, sous la forme audio, qu'un court extrait, à propos du statut des Juifs édicté par Vichy.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.