Royal, préférée des socialistes...internautes
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Royal, préférée des socialistes...internautes


Depuis quelques mois, on n'entend parler que d'eux

 
 

. Montebourg, Moscovici, Delanoë, Aubry, les barons, la "ligne claire" etc. Qui s'alliera avec qui ? Qui trahira qui ? Le puzzle, inlassablement, se fait et se défait. Et Royal ? Depuis quelques semaines, les sondages se multplient, expliquant qu'elle est larguée, finie, à la ramasse, que Delanoë est le meilleur opposant à Sarkozy, le plus punchy, le plus moderne, le plus sexy. Les jeux sont faits.


Et ce matin, dans un blog d'un organe confidentiel appelé Le Figaro, stupeur : Royal est largement en tête parmi les signatures des militants socialistes, au bas des contributions préalables au congrès de Reims, avec 7340 signatures (quand Delanoë n'en rassemble que 1700, et Aubry...840). Certes (et les blogueurs du Figaro n'y insistent pas trop), il ne s'agit que des militants internautes, qui se sont inscrits sur les sites de chacun des candidats pour signer en ligne. Tous les militants socialistes ne sont pas internautes. Mais tout de même. Les éditorialistes, qui se bousculent pour jeter chacun sa pelletée sur sa tombe, le savent-ils ? L'ont-ils dit ?

Lors de la première candidature Royal, le soupçon pesa longtemps que les sondages et les médias l'aient imposée, de l'extérieur, à des militants socialistes finalement terrassés par la muraille de couvertures de magazines. C'était d'ailleurs faux. C'est la popularité dans le parti de la présidente de Poitou-Charentes, qui contraignit les sondeurs à l'inclure dans leurs listes de présidentiables, et pas l'inverse. Si Reims offre un sacre à Royal, le moins que l'on puisse dire, c'est que cette fois le complot des éditorialistes et des sondeurs n'y sera pour rien.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.