Repas clandestins : pour BFM, "l'affaire est close"
chronique

Repas clandestins : pour BFM, "l'affaire est close"

L'affaire est close, dit et répète BFM. Le collectionneur et organisateur de dîners clandestins Pierre-Jean Chalençon (lire notre enquête) vient en effet de déclarer, par l'intermédiaire de son avocat, qu'il "plaisantait" en affirmant avoir croisé des ministres dans ces repas clandestins. 

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.