Quelques items et une fillette : rapprochements du matin
chronique

Quelques items et une fillette : rapprochements du matin

Un réveil comme tous les réveils, par les temps qui courent. Si vous voulez entendre la bande-son d'enfants séparés de leurs parents, avec commentaires obscènes des policiers de l'immigration ("nous avons un orchestre, ici. Il ne nous manque qu'un chef d'orchestre"), c'est ici. Si vous voulez regarder en  face le visage de ces enfants, photographiés par l'Américain John Moore, c'est ici. Si vous voulez voir une journaliste de Fox News, Laura Ingraham, expliquer que les enfants sont retenus dans des "camps de vacances", c'est ici. Si vous voulez voir une autre journaliste, Rachel Maddow, de MSNBC (on vous la présentait ici), terrassée par l'émotion, incapable de lire une dépêche sur la rétention des bébés, c'est ici. Si vous voulez entendre le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini expliquer que l'Italie a besoin d'une "épuration de masse, rue par rue, quartier par quartier", c'est ici (la video date de 2017).

Mais en France aussi, dans la douce France des droits de l'homme, on enferme des enfants. Ce n'est pas moi qui le rappelle, c'est Clément Viktorovitch. Vous ne connaissez pas Clément Viktorovitch ? C'est le gars qui a le boulot le plus surréaliste de toute la télé française : préposé au simple rappel des faits au comptoir de Pascal Praud, dans la maison Bolloré.  

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.