Permanence de week-end, bilan
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Permanence de week-end, bilan

Courage, ça se termine.

En piste pour la dernière ligne droite. Si vous avez lâchement consacré votre week-end à la recherche d'oeufs en chocolat dans les thuyas, pas de découragement: le matinaute assurait la perme. Donc, outre le grand débat (enfin!) sur le coût du permis de conduire, vous avez manqué l'opération Françoise Hardy. Dans Match, promptement reprise par Le Point, la chanteuse a attiré l'attention des lecteurs sur le "véritable drame" que représenterait pour "les gens de sa catégorie" une augmentation de l'ISF. Si Hollande devait mettre ses funestes menaces à exécution, alors Hardy serait "à la rue. Je comprends les gens qui quittent le pays à cause des impôts". Hardy n'est pas daccord pour taxer exagérément "un patrimoine qui vous a coûté des fortunes à acquérir, et qui vous coûte déjà des sommes folles en entretien, charges et assurances." Lisez son interview. Vous ne pourrez plus dire "je ne savais pas".

Pendant ce temps, l'écrivain Alexandre Jardin souffre pour l'école. Plus précisément, pour la création de 60 000 postes. "Quelle idée sotte" ! Il faut en finir avec le collège unique, taillé sur mesure pour les "fils de profs". Jardin n'en veut nullement aux profs, il en veut "moins, mais mieux payés". Ca ne vous rappelle rien ? Mais si, voyons, c'est du Sarkozy dans le texte. Sarkozy ne l'a pas réalisé ? Qu'à cela tienne: il le réalisera dans son second mandat ! Il en est capable. Logiquement, le coeur de Jardin balance donc entre Sarkozy et...Mélenchon. Son texte (qui par ailleurs ne dit pas que des bêtises, sur le mépris dont souffre en France l'enseignement technique) est ici.

Mais que faisait donc, pendant ce temps, l'inspirateur de Hardy et Jardin ? Nous le savons grâce à l'AFP: du vélo. Chacun a le droit de reconstituer sa force de travail: il leur avait laissé la permanence de week-end. Heureusement, les journalistes de l'AFP ont continué de travailler et, "de source proche du dossier", ont appris que Madame passera la semaine au Cap Nègre. Ouf ! Pendant que vous baguenaudiez, les "dossiers" étaient bien gardés. Courage, ça se termine.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.