Patrons et salariés : merci M6 !
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Patrons et salariés : merci M6 !

Quand on pense qu'on ose dire du mal des patrons.
Leur salaire, leurs parachutes dorés, leurs retraites chapeaux, leurs primes diverses. A la vérité, le patron moyen, le patron "normal", n'est rien d'autre qu'un homme de bonne volonté. Heureusement, M6 est là pour le rappeler. Evidemment, dans une entreprise, le "granpatron", comme dit M6, peut être isolé, coupé du terrain. Mais c'est dû à la vie, qui est trop bête, et à la crise, qui a "creusé le fossé entre patrons et salariés" (M6). Dès qu'il redescend sur le terrain, le granpatron prend la mesure des problèmes. C'est le concept de l'émission de M6 Patron incognito. Fausse barbe, perruque, capuche, casquette, bonnet: déguisé en chômeur quinqua en reconversion, le granpatron passe une semaine sur le terrain, à la découverte de ses salariés.

Premier client : le patron d'une entreprise de location de voitures. Paf, le voilà qui débarque sur la quintessence du terrain: ses agences du Nord-Pas de Calais, en plein hiver. Première surprise de l'expédition: sur le terrain, c'est plein de gens extraordinaires. Par exemple, dans une agence du Nord, le gars qui nettoie les voitures entre deux clients. Il le fait depuis dix ans. Eh bien il met une telle motivation à nettoyer les voitures, une tel amour, que le patron en est tout ému. On le sent au bord des larmes (car le granpatron a un grancoeur). Comment donc, tant d'amour, tant de talent, dans les tréfonds de mon entreprise, et je n'en savais rien ?

Dans le même registre, il y a aussi la femme de ménage qui apprend au granpatron à passer la serpillière. Elle y met certes moins d'amour que le nettoyeur de voiture, mais elle aussi a un coeur gros comme ça: elle invite le granpatron incognito à manger chez elle. Comment donc, de tels coeurs d'or, dans mon entreprise, et je n'en savais rien ? Ils sont tous adorables, d'ailleurs, dans cette boîte. Pas de tire-au-flanc, de petit chef, de harcèlement, de pointeuse, de revendication, de syndicaliste, de mauvais esprit, toutes ces choses sales que l'on voit à la télévision. Que des braves gens motivés, un trésor humain. Vous verriez leur tête, à la fin quand, convoqués au "siège", ils réalisent qu'ils ont côtoyé une journée le granpatron. Bafouillements (au ralenti). Effusions (au ralenti). Rires. Embrassades. Quelle aventure ! Quelle belle famille que la nôtre !

Et tout ce dispositif, cet aller et retour, ce télescopage, pourquoi ? Seulement pour faire une bonne émission de télé entre les pubs de M6 ? Noooon. Ce serait trop cruel. Vous n'y êtes pas. Il s'agit de vaincre les pesanteurs, les inerties, de faire bouger les choses. Par exemple, le nettoyeur de voitures amoureux de son travail, eh bien désormais, il va aussi faire de la formation, et transmettre son amour du nettoyage de voitures à plein d'autres nettoyeurs de voitures de l'entreprise. Par exemple, ça va bouger aussi au sujet du délogotage. Vous n'avez jamais entendu parler du délogotage ? C'est un nouveau métier. Il s'agit, tous les quinze jours, de décoller le film plastique de pub collé sur les voitures, pour en coller un nouveau. Mais ça résiste, cette saloperie de film plastique. Incroyable comme ça résiste. L'opération se fait au jet haute pression, les pieds dans l'eau, dans le froid hivernal du Nord-Pas de Calais. Eh bien après avoir trempé ses pieds patronaux dans l'eau glacée, le granpatron a pris une grande décision: les employés auront des bottes. Merci M6 !

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.