Le coronavirus, ce bébé dragon
chronique

Le coronavirus, ce bébé dragon

8000 morts en 8 semaines en 2018-2019, 17 morts cet hiver depuis l'arrivée du nouveau virus : alerte générale ! Je vous parle évidemment de la grippe en France, de la bonne vieille grippe annuelle, celle qui tue tranquillement chaque hiver, sans que cette hécatombe suscite ni directs fiévreux ni débats alarmés sur les chaînes d'info.

Alors pourquoi soudain la panique du coronavirus de Wuhan (80 morts en Chine, et trois cas en France, à l'heure où j'écris) ? Pourquoi les téléspectateurs des chaînes d'info ont-ils eu droit tout le week-end à une exposition de masques ? Pourquoi, même les informations théoriquement rassurantes -les malades détectés en France "vont bien", le virus est "plus contagieux mais moins virulent" qu'attendu- semblent-elles contribuer à la panique générale ?

Je ne crois pas une seconde, en dépit des extravagances cyniques du sondologue Jérôme Jaffré, qu'il s'agisse d'un complot pour évacuer l'événement du week-end sur la réforme des retraites, l'avis très critique du Conseil d'Etat.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.