"Je traverse la rue" : tout le macronisme en un échange
chronique

"Je traverse la rue" : tout le macronisme en un échange

J'aurais aimé vous parler d'autre chose ce matin. Vous avez remarqué ? On essaie ici de ne pas trop recenser les saillies de Macron, son pognon de dingue, ses ouvrières illettrées, ses gens qui ne sont rien. Mais son échange, ce week-end, avec un jeune chômeur venu visiter l'Elysée à l'occasion des journées du patrimoine, me semble révélateur, non seulement du caractère du personnage (c'est secondaire), mais de sa vision du monde.

Avec ce jeune chômeur lui racontant ses difficultés à trouver du travail, le président a eu l'échange suivant : "Vous travaillez dans quel secteur ? -Moi je suis horticole, j'ai envoyé partout, dans les mairies, ils prennent pas. -Si vous êtes prêt et motivé, dans l'hôtellerie le café et la restauration, dans le bâtiment...". Puis, vient cette phrase, qui a fait le week-end des réseaux sociaux, et de l'opposition de gauche :

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.