Jardin face à Le Maire : l'énervé et sa brique équitable
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Jardin face à Le Maire : l'énervé et sa brique équitable

Et voici maintenant, face à Bruno Le Maire, l'exaspérant Alexandre Jardin en invité surprise.

Mais qu'est-ce qui leur prend, à la bande à Pujadas ? La semaine dernière, face à Juppé, ils avaient convoqué Kerviel. Et maintenant, l'écrivain gesticulatoire. La semaine prochaine qui ? Nabilla ? Une bimbo de chez Hanouna ?

L'énervant énervé est venu avec une brique de lait. Une brique bleue, de lait citoyen, responsable, et tout et tout. Sous la marque, C'est qui le patron ? Et de jeter, rageur, sa brique au candidat. Le Maire élude. Et on parle d'autre chose.


Qu'est-ce que ce nouveau gadget ? Clic clic clic, rien de plus facile que de tout savoir. Il vient des étables d'une cinquantaine de petits producteurs "en grande difficulté" de l'Ain. Son prix (99 centimes le litre en rayon, soit 20 centimes de plus que les concurrents, mais dont "environ 39 centimes" pour les producteurs, soit dix centimes de plus que le prix récemment arraché à Lactalis) a été élaboré par un panel de 6000 internautes, invités au cours de l'été à voter sur le nombre de mois de mise en pâturage, l'origine des fourrages, la marge de rémunération consentie aux producteurs, la possibilité pour eux de partir en vacances, etc.

L'entreprise a été fondée par la même petite équipe qui a fondé voici quelques années "Les gueules cassées" (nous l'avions évoqué dans une émission de l'an dernier, sur le gaspillage alimentaire), et faisait venir dans les rayons des supermarchés des "légumes moches". Sous cette nouvelle marque, C'est qui le patron ? elle pense bientôt produire du jus de pomme, des pizzas et de la charcuterie (enquête de traçabilité ici).

Disons-le tout net : j'ai beau retourner l'initiative dans tous les sens, pour chercher la faille, je ne la trouve pas, la faille. Tout au plus, en étant particulièrement ronchon, pourrait-on reprocher à France 2 de surmédiatiser une initiative encore quasi-virtuelle, dont tous les boulons n'ont pas encore été parfaitement serrés. Et alors ? Jusqu'ici, il faut bien reconnaître que compte tenu de son originalité, elle avait plutôt été sous-médiatisée. "Nos enfants nous diront : à une époque, vous consommiez vraiment des produits dont vous ne saviez quasiment rien ?" prédisait Nicolas Chavanne, un communicant provençal, à l'origine de toutes ces initiatives, au 20 Heures de France 2, au début de la semaine.

Jardin a surjoué sa colère ? Et alors ? Cette démarche enterre dans le même caveau les politiques et La Politique ? Et alors ? Son lait équitable est un gadget, pujado-salamo-compatible, et qui va permettre aux grandes enseignes de se faire de la pub ? Et alors ? Il ne s'adresse qu'aux consommateurs riches ? Et alors ? Personne ne sera obligé d'acheter. Ça sent le populisme, le lepénisme light ? Et alors ? Mieux vaut le light que l'original. Et contre le système Lactalis, qui a mieux ?

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.