Et le Grenelle de l'intox, il est pour quand ?
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Et le Grenelle de l'intox, il est pour quand ?

"

Un goût métallique dans la bouche, un mal de crâne, des saignements de nez pour les enfants" : ce sont les symptômes ressentis par la famille Dubas, de Saint-Cloud (92) après l'installation d'une antenne-relais de téléphonie mobile à côté de chez eux. On entendait Mme Dubas témoigner le 11 avril dans l'émission de Paul Amar, "Revu et corrigé" (France 5). On retrouvait les Dubas dans le JDD du 19 avril (M. Dubas a acheté un "filtre de protection contre les ondes" pour recouvrir les fenêtres de son appartement) et dans Le Parisien du 21 avril. Roselyne Bachelot ayant annoncé pour le 23 avril, à grands sons de trompe, la tenue d'un "Grenelle des ondes", il importait d'illustrer l'événement.

Problème : comme le révèle une enquête de Challenges, aucun de ces trois prestigieux médias n'a contacté l'opérateur Orange. Lequel opérateur, s'il avait été contacté, aurait pu leur annoncer que les fameuses antennes de Saint-Cloud...ne sont pas encore en service, et donc n'émettent aucun début de commencement d'onde "grenellisable". L'ayant fait, M6 a renoncé à son reportage à Saint-Cloud. On attend avec impatience les rectificatifs d'Amar, du JDD et du Parisien.


 

Ce petit faux pas n'empêchera pas la tenue du "Grenelle". Il ne signifie d'ailleurs pas que les Dubas, ou leurs voisins, aient inventé leurs symptômes. Il ne signifie pas davantage que les antennes-relais, ou l'abus du téléphone portable, soient inoffensifs. Il signifie simplement, comme nous le disait Sebastien Bohler sur un plateau que nous consacrions au sujet l'an dernier, que la peur des ondes se joue aussi dans la tête, dans des zones du cerveau qui échappent encore à tous les Grenelle.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.