Deuil d'un enfant : la macronie et ses maîtres
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Deuil d'un enfant : la macronie et ses maîtres

Réservé à nos abonné.e.s

C'est un échange de tweets, le vendredi 31 janvier à 12 heures 46, entre ancienne et nouveau président du MEDEF.

Il faut imaginer la Macronie découvrant cet échange de tweets entre cher Geoffroy et chère Laurence. Comme un seul homme, au terme d'une controverse-psychodrame de cinq jours, les députés en séance et la ministre du Travail Muriel Penicaud ont voté le 30 janvier contre la proposition du député UDI-Agir Guy Bricout, de prolonger de cinq à douze jours la durée du congé en cas de perte d'un enfant. Ils ont voté contre, car comme l'a dit la députée du Var Sereine Mauborgne, il est "trop facile de s'acheter de la générosité sur le dos des entreprises".

Et...

Il vous reste 73% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.