Des cheffes, mais pas d'ambassadrices
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Des cheffes, mais pas d'ambassadrices

Réservé à nos abonné.e.s

Tentons un bilan général d'étape : c'est pas la joie. Sur le front du climat, les choses ne sont pas parties pour s'arranger. Sur le front du racisme et de l'antisémitisme, non plus (notre nouveau dossier antisémitisme est ici, et il sera encore enrichi dès aujourd'hui, avec notre émission en compagnie de l'historien Pierre Birnbaum). Sur le front de la réduction des inégalités, c'est morose. Le seul domaine, ces dernières années, dans lequel ça progresse, ça avance, où l'Histoire est incontestablement en marche, c'est la visibilisation des situations de domination, d'oppression ou d'exclusion jusqu'alors invisibles, à commencer par celle des femmes.

C'est sans doute l'affaire Weinstein qui, en France au moins, accélérant la prise de conscie...

Il vous reste 67% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.