Dati, Yade : la Sarkozie exécute ses Symboles
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Dati, Yade : la Sarkozie exécute ses Symboles


En voilà une, qui aura vu de près comment fonctionne une Cour
 
, et qui risque d'avoir tout le temps de jauger la profondeur des oubliettes. A peine Rama Yade avait-elle osé refuser à la radio la pressante demande de l'Hyper, de prendre la tête de liste des Européennes en Ile de France, que le spadassin Kouchner l'exécute dans Le Parisien. "Elle a fait, avec talent, ce qu'elle a pu", mais la présence d'un secrétaire d'Etat aux droits de l'homme n'était pas une bonne idée, estime aujourd'hui Kouchner, et il a eu tort de la demander à Sarkozy. «On ne peut pas diriger la politique extérieure d'un pays uniquement en fonction des droits de l'Homme. Diriger un pays éloigne évidemment d'un certain angélisme». Rama ? Qu'elle s'occupe donc des enfants, et des femmes victimes de violences sexuelles ! Mais sans maroquin.

Ainsi, la boucle est bouclée. Après bien des arabesques, bien des sanglots, bien des trémolos au 20 Heures, l'ex- "french doctor" tombe définitivement du côté de la froide et cynique raison d'Etat. On admirera en connaisseur le raffinement de l'Hyper, qui lui délègue l'exécution publique de sa sous-ministre, le jour où lémédias unanimes célèbrent le 60 e anniversaire de la Déclaration des droits de l'Homme. Pour Kouchner, quel crépuscule ! Quel final wagnérien !

Après Dati exécutée par Fillon sur la base d'une phrase tronquée, voici Yade humiliée par son ministre de tutelle. Il n'est évidemment pas question de défendre le bilan de ces deux soldates, qui ont fait ce qu'on leur demandait, et se sont efforcées de se taire quand on le leur suggérait, mais décidément, chassez l'éternel masculin, il revient au galop. Deux femmes, deux symboles de la "diversité" en moins d'une semaine, ça fait beaucoup. La Sarkozie risque de trainer longtemps leurs dépouilles, comme Juppé traina longtemps l'exécution des jupettes.

Mise à jour - 11h40

L'interview publiée ce matin dans Le Parisien a été réalisée "dimanche à 18 heures, au Quai d'Orsay", précise Dominique de Montvalon, le directeur-adjoint du quotidien, joint par @si. Or, Rama Yade a annoncé qu'elle refusait de prendre la tête de liste UMP en Ile de France pour les élections européennes quelques minutes plus tard, durant le "Grand Jury" LCI- RTL-Le Figaro. Difficile de savoir si Kouchner était déjà au courant des intentions de sa secrétaire d'Etat.

Néanmoins, l'interview a été relue par le Quai d'Orsay avant publication, et Bernard Kouchner a maintenu ses positions ce matin sur Europe 1.

Voici un condensé de son avis sur Rama Yade, au micro de Michel Grossiord picto



Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.