Chili : les chevaux de l'Aconcagua
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Chili : les chevaux de l'Aconcagua

Réservé à nos abonné.e.s

Même quand elle n'apparait pas de prime abord dans les images dominantes de l'actualité internationale, l'urgence climatique n'est jamais loin. Bien cachée, mais présente, pour peu qu'on la cherche. Ainsi, au Chili en rebellion, des villageois de la région de Valparaiso se sont étonnés du retour de l'eau en abondance dans le fleuve Aconcagua, à sec depuis plusieurs mois. Pourquoi était-il à sec ? Parce que les immenses exploitations d'avocat en monoculture pour l'exportation (oui oui, ces innocents avocats du Chili que nous dégustons) monopolisent l'eau, au détriment des petites exploitations agricoles. Je tire cette information d'un reportage de Reporterre, signalé par un de nos abonnés dans le forum du Matinaute d'hier. Hypothèse des...

Il vous reste 75% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.