Askolomynnes
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Askolomynnes

Magnifique Askolovitch ! Quelle productivité !

Quelle créativité ! Quel jaillissement ! Quel ravissement matinal ! L'amour donne des ailes, amène au dépassement, en voici une nouvelle preuve. Après Sarkozy chef suprême, il est l'heure, jeudi matin, hosannah, pour le nouveau chroniqueur d'Europe 1, de chanter les louanges de Sarkozy stratège suprême.

Résonnez musettes: c'est dans l'affaire du financement du RSA, que le Stratège Suprême a donné toute sa mesure. Cette trouvaille du financement par les "revenus du capital", (appellation préférée par les petits génies de l'Elysée à celle de "taxation de l'assurance-vie", nettement moins vendeuse) Asko en est encore ébloui. D'un même mouvement, d'une même initiative, embarrasser les socialistes, et faire fulminer Parisot ! Quel coup de génie ! D'ailleurs, poursuit le nouveau Commynes de Sarkozy, le Stratège Suprême n'est jamais si bon que dans les changements de pied, dans l'adoption-surprise de mesures "de gauche". Ainsi, lorsqu'il était ministre de l'Intérieur, de l'abolition de la double peine, ou bien de la suppression de la pub à la télé publique.

"Et ça marche ?" demande le comparse Fogiel. "Quand c'est bien fait, oui" réplique Askolomynnes. Et de détailler les bénéfices politiques que Sarkozy retira naguère de l'abolition de la double peine. L'auditeur attend vaguement la deuxième relance: "et quand c'est moins bien fait ?" On attend une critique, une réserve, sur le précédent lapin prodigieux, la suppression de la pub à la télé publique. Mais non. Il faut croire que les réserves ne sont pas comprises dans le contrat.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.