Aphatie, Thibault, et le Trône
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Aphatie, Thibault, et le Trône

Alors, Bernard Thibault, vous lisez les sondages ?

Vous êtes plutôt pour Martine Aubry, ou pour DSK ? s'enquiert, innocent, Aphatie. O surprise : le secrétaire général de la CGT n'est ni aubryste, ni dskaïste. Il est venu au micro de RTL, pour répondre rituellement aux rituels "votre journée de mobilisation sur les retraites du 7 septembre ne changera rien", d'Aphatie. Ni plus, ni moins. Désespoir d'Aphatie : "en dehors du 7 septembre, y a pas grand chose". Traduction: vous manquez vraiment de conversation, Bernard. On comptait tellement sur vous pour s'amuser un peu avec nos joujoux préférés ! On ne sait pas si on vous ré-invitera.

S'en rendent-ils compte, de cette monomanie sur la présidentielle qui leur ronge le cerveau ? S'en rendent-ils compte, que le feuilleton quotidien qu'ils entretiennent, n'est rien d'autre qu'un interminable, languissant, discours du Trône ? Ce Trône ! Qui va concourir ? Martine ? Dominique ? Ségolène ? A partir de quand ? Fin 2010 ? Début 2011 ? Janvier ? Février ? Demandez les confidences, les bonnes feuilles, le sondage du jour ! On ne mesure pas assez, à quel point la colonisation par les journalistes politiques des médias dominants, produit un bruit de fond débilitant et polluant. Au détriment de toute enquête sur l'usage que l'occupant du Trône fait, ou ne fait pas, de son pouvoir. Pourquoi l'effectif des bénéficiaires potentiels du RSA jeunes est-il passé de 160 000 à 15 000 personnes ? Pourquoi Sarkozy ne cesse-t-il d'annoncer des contrats mirobolants qui ne sont finalement jamais signés ? A-t-on entendu Aphatie persécuter ses invités sur ces sujets ? A-t-on vu l'IFOP et Opinionway poser ces questions ?

Tiens, à propos du Trône. Si j'ai bien compris, Aubry et DSK ont assuré qu'ils ne se présenteraient pas l'un contre l'autre à la primaire socialiste. Si t'y vas, j'y vais pas, et vice-versa. Ce pacte (raisonnable, citoyen, responsable) ne peut se comprendre que si leurs projets sont rigoureusement équivalents. Or, si j'ai bien entendu, DSK est favorable au report de l'âge légal du départ en retraite à 62 ans, alors qu'Aubry y est opposée. Et cette question n'est pas une petite question : elle est même en train de devenir, dans le champ politique, un des principaux "marqueurs", comme on dit, de l'appartenance à la gauche. C'est notamment en se convertissant à la retraite à 60 ans, qu'Eva Joly s'est offert un beau succès chez les Verts, le week-end dernier. Mais alors, s'ils divergent sur ce point essentiel, à quoi rime ce "pacte", entre Aubry et DSK ? A-t-on entendu Aphatie, et toute la polyphonie du Trône, poser la question ?

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.