Berdah-Booba : la fin justifie-t-elle les moyens ?
Le Confessionnal
Le Confessionnal
chronique

Berdah-Booba : la fin justifie-t-elle les moyens ?

Réservé à nos abonné.e.s
L'agente superpuissante des candidats de téléréalité a fait du placement de produits sur les réseaux sociaux un Far West. Mais mérite-t-elle un tel acharnement ? Moi qui pensais que c'était impossible, me voilà à défendre Magali Berdah.

Queue-de-cheval haute, pommettes saillantes, lèvres boostées par les injections, Magali Berdah a toujours fait partie de mon imaginaire téléréalistesque. La quadragénaire de Juan-les-Pins a le pouvoir d'ubiquité. Je la vois partout : derrière les posts instagram des Marseillais, en soirée avec les candidats dans leurs stories, à leur mariage et au cœur même des émissions puisqu'elle rejoint le casting des Princes de l'amour (W9) en 2019. Magali Berdah est aux candidats de téléréalité ce que Kim Jong-un est à la Corée du Nord : un guide suprême.

Depuis le printemps dernier, elle se retrouve aussi sur Twitter, au cœur d'une guerre qui l'oppose au rappeur Booba. Une affaire qui a fait voler en éclats la frontière entre presse people et méd...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.