Radicalisés ou fragiles ? Océanerosemarie revient sur deux attentats
La tête la première
La tête la première
chronique Vidéo

Radicalisés ou fragiles ? Océanerosemarie revient sur deux attentats

Réservé à nos abonné.e.s
L'un a ouvert le feu, à Grasse, sur ses camarades de classe : trois blessés. Il suivait des chaînes de youtubeurs d'extrême-droite ? Il dessinait des croix gammées sur ses cahiers ? C'est pourtant , pour les medias, un "jeune homme fragile". L'autre a été tué à Orly, après avoir tenté de voler une arme à des militaires. Verdict médiatique :"radicalisé". Pas question, ici, de "fragilité". Océanerosemarie compare les deux profils.

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.