Renzi, Piolle, et le storytelling
Initiales DS
Initiales DS
chronique

Renzi, Piolle, et le storytelling

Réservé à nos abonné.e.s
Et dire que je tente de comprendre, sur le plateau de l'émission de cette semaine, les raisons du triomphe de Matteo Renzi, en Italie.
Et dire que je me pose des questions compliquées : comment Renzi concilie-t-il, idéologiquement, relance par la consommation par la baisse des impôts des bas salaires, et extension du domaine des CDD ? Et si les réponses étaient parfois beaucoup plus simples ? Renzi plait, parce qu'il reçoit la presse internationale en jeans. Parce qu'il est jeune. Parce qu'il circule en vélo. Parce qu'il renouvelle le désespérant paysage. Parce que certains Italiens voient sûrement en lui une sorte de Grillo propre. Parce qu'il n'y a rien d'autre sur le marché. Parce qu'on veut y croire, envers et contre tout. Croire qu'il existe, pour ces vieux pays sur ce vieux continent, un...

Il vous reste 78% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.