Où est passé le mot "gaffes" ?
Initiales DS
Initiales DS
chronique

Où est passé le mot "gaffes" ?

Réservé à nos abonné.e.s

Vous vous souvenez, des gaffes de Royal, au début de l'année?

Ce qu'ils ont pu rire, les journalistes et les humoristes!

Chaque jour, elle en inventait une nouvelle. La bravitude! L'indépendance du Québec! Quel feuilleton! Quelle incompétence!

Depuis quelques jours, les ministres multiplient à leur tour les gaffes. Lagarde évoque un "plan de rigueur" pour les fonctionnaires, avant d'être recadrée par Guéant. Kouchner parle de guerre, avant d'assurer qu'il n'a pas dit ce qu'on avait entendu. Fillon déclare l'Etat en faillite, avant de jurer que c'était une image.

A chaque fois, cela fait du bruit. Mais ce ne sont pas des gaffes. Tout juste (Libé de ce l...

Il vous reste 52% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Obama et les handicapés : histoire d'une gaffe en deux temps

Comment la gaffe ne devint gaffe que reconnue par le gaffeur

Les télés US attrapent Palin en pleine invasion du Pakistan

...et McCain fustige le "gotcha journalism"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.