Les premiers messages du Bataclan
Initiales DS
Initiales DS
chronique

Les premiers messages du Bataclan

Réservé à nos abonné.e.s
D'abord, tenter de comprendre. Quel signe a été envoyé par les carnages parisiens de vendredi soir.

Car leurs carnages sont des signes. Pour Charlie, c'était simple. D'emblée odieusement évident. Mais là ? Le Stade de France, un soir de match, avec présence de Hollande, on pourrait comprendre. Personne n'est à l'abri, le président pas plus que les autres.

Pour le Bataclan, le message est hélas tout aussi limpide. La salle parisienne est régulièrement le théâtre de diverses manifestations de soutien à Israël. Le groupe Eagles of Death Metal s'était produit cet été en Israël, malgré des appels au boycott.

Mais ces terrasses de café parisiennes, bondées en un début de week-end. Pourquoi ? Pourquoi ce quartier de Paris précisément, ce 10e, ce 11e arrondissement, où les attaques ont été concentrées ? Pourquoi ce quartier, plutôt qu'un RER dan...

Il vous reste 72% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.