En Picardie, la bataille des mille vaches bat son plein
Éconautes
Éconautes
chronique

En Picardie, la bataille des mille vaches bat son plein

Après les poulets et les porcs, le bétail dans l'ère industrielle ?

Réservé à nos abonné.e.s
Les uns ont gagné la bataille de communication, les autres la bataille juridique. A quelques jours du procès de neuf militants de la Confédération paysanne pour dégradation et vol sur le chantier de la ferme des mille vaches, près d'Abbeville dans la Somme, le débat sur l’industrialisation de la production de lait est toujours aussi vif. Sur le terrain juridique, l’exploitation géante a obtenu toutes les autorisations pour démarrer et aujourd’hui 450 vaches laitières passent à la traite avec l’objectif de parvenir à mille d’ici peu. Mais sur le terrain médiatique, les riverains, la Confédération paysanne et la ribambelle d’associations engagées contre le projet ont remporté la victoire. Presse et télé sont unanimes. L’industrialisation de la production de lait inquiète à la fois pour son impact écologique mais aussi pour la mort d’un modèle d’agriculture rêvé : vaches libres dans les champs et lait de qualité. Les mots productivité, mondialisation, compétitivité rencontrent une résistance comme jamais.

Disons-le d'une traite : l’implantation de la ferme-usine des mille vaches, à quelques kilomètres d’Abbeville (Somme) sonne la victoire de Michel Ramery, entrepreneur local qui impose son modèle d’industrialisation de la production de lait, sous couvert de rester compétitif dans notre économie mondialisée. Trois ans de lutte contre les riverains regroupés dans l’association Novissen – Nos villages se soucient de leur environnement – et la Confédération paysanne qui s’est engagée à bras le corps contre le projet n’auront pas empêché la mise en route de cette ferme géante et très controvers&ea...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.