Le QE de la BCE pour ceux qui ont un tout petit QI
Éconautes
Éconautes
chronique

Le QE de la BCE pour ceux qui ont un tout petit QI

... comme moi

Réservé à nos abonné.e.s
Quand la Banque Centrale Européenne (BCE) sort son chéquier, elle ne fait pas les choses à moitié : jeudi, son patron Mario Draghi a annoncé un plan massif de rachat de dettes d’Etat pour la bagatelle de 1 140 milliards d’euros. Nom de code de ce plan ? QE. Mais que signifie exactement ce programme ? Les sites de presse économiques sont nombreux à se casser la cervelle pour nous rendre l’information digeste et parfois même compréhensible. Mais ces explications pour les nuls ont leurs limites. A notre tour de surenchérir et de tenter l’explication pour les plus nuls d’entre les nuls. Autrement dit la crème des nuls.

Même sans suivre l’actualité économique, vous n’avez pas pu échapper jeudi 22 janvier à l’annonce tonitruante du patron de la BCE Mario Draghi : la Banque Centrale européenne se lance dans le rachat de dettes publiques à hauteur de 60 milliards d’euros par mois de mars 2015 à septembre 2016. Ce programme a un petit nom facile à retenir : QE pour "quantitative easing" en anglais – ou encore "assouplissement quantitatif" en français. Et attention : pour de nombreux médias, la BCE sort son bazooka. Quant à Libération – qui en fait sa une vendredi – Draghi fait sauter la banque. Pensez : la BCE fait un chèqu...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.