Visions d'apocalypse
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Visions d'apocalypse

Réservé à nos abonné.e.s

 

Mercredi dernier est ressorti au cinéma Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, extraordinaire film de Vincente Minnelli tourné en 1961 avec Glenn Ford, Ingrid Thulin et Charles Boyer.

Le patriarche d'une famille argentine meurt d'une crise cardiaque en apprenant que l'un de ses beaux-fils, Allemand, a rejoint les forces nazies. Les Quatre Cavaliers, présents dès le début du film dans le feu de cheminée, entament ainsi leur œuvre de mort que rien n'arrêtera.


Le lendemain jeudi, Slate.fr publiait un article intitulé L'Apocalypse, arme politique.


Il est signé Christian Caryl, rédacteur en chef à Foreign Policy, et raconte (dans une traduction poussive) c...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.