Une nouvelle marianne
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Une nouvelle marianne

Réservé à nos abonné.e.s


Elle se revendique française, et tout dans cette affiche le proclame. Le ciel bleu et rosé, la chemise bleu-blanc-rouge, la salopette bleue. Jusqu'au titre, qui le crie un peu trop fort en lettres capitales parées des trois couleurs. Comme si cela tout cela n'allait pas de soi, comme s'il s'agissait d'une bataille à remporter.

Elle est française, oui. Et pour s'en assurer, la prise de vue en contre-plongée va jusqu'à lui conférer le statut de buste indétrônable. De ceux que l'on peut voir, installés en hauteur dans toutes les mairies de France.


Balayée la sculpture classique de Mauger, effacées Brigitte Bardot et Laetitia Casta, Sofia - interpr&eacut...

Il vous reste 75% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.