La petite Ruby Bridges et ses quatre marshals
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

La petite Ruby Bridges et ses quatre marshals

Deux derrière, deux devant

Réservé à nos abonné.e.s
Hier 14 novembre, on célébrait à la Nouvelle-Orléans le 54e anniversaire du jour où Ruby Bridges put entrer dans une école ouverte à tous, Noirs et Blancs mélangés.



Cela ne se fit pas sans mal, la gamine dut se rendre à l'école sous la protection des marshals :

Novembre 1960 : des marshals escortent
Ruby Bridges jusqu'à l'entrée
de l'école William Frantz à la Nouvelle-Orléans

Elle ne fut pas la seule, en ce 14 novembre 1960, à mettre pour la première fois les pieds dans une école jusqu'alors réservée aux Blancs. Mais c'est son nom et son nom seulement que l'Histoire retiendra, grâce à John Steinbeck et Norman Rockwell. Alors qu'elle entrait fièrement dans l'école primaire William Frantz, Gail Etienne, Tessie Prevost et Leona Tate, également protégées par les marshals, p&ea...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.