Esthétique de la violence
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Esthétique de la violence

Réservé à nos abonné.e.s
Il n'y a pas si longtemps, les films de cinéma engrangeaient des millions dès leur première semaine de sortie et ça faisait les gros titres. Aujourd'hui, plus besoin d'aller faire la queue devant le Rex ou le Trianon. Le cinéma vient chez vous et c'est un cinéma dont vous êtes le héros.

Oubliez Autant en emporte le vent, Avatar, Star Wars, Titanic, Bienvenue chez les Ch'tis ou Intouchables. Oubliez les Treets et les esquimaux Gervais, les attractions en première partie et les réclames Jean Mineur Publicité Balzac 0001.Voici venu, depuis un petit moment déjà mais le phénomène s'amplifie, le temps des jeux vidéo.


Sorti le 13 novembre dernier, Call of Duty Black Ops II est un jeu qui a généré 500 millions de dollars de chiffre d'affaires en l'espace de vingt-quatre heures. Scarlett O'Hara et C-3PO peuvent bien continuer de gesticuler à l'avant du Titanic en mangeant des frites, l'avenir est aux jeux vidéo dont on annonce désorma...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.