Et si le feuilleton Bugarach nous rassurait ?
Cerveau (in-)disponible
Cerveau (in-)disponible
chronique Vidéo

Et si le feuilleton Bugarach nous rassurait ?

Le paradoxe de Sébastien Bohler

Réservé à nos abonné.e.s
Et si le spectre de la fin du monde agité par journaux, radios et télés était, finalement, rassurant ? C'est l'hypothèse (paradoxale) de Sébastien Bohler.

Rassurante, la fin du monde ? Oui. Paradoxalement. Rien ne nous effraie davantage que les peurs diffuses, incernables. Une date précise, une forme précise, et nous voilà protégés contre ce que Sébastien Bohler appelle "l'intolérance à l'incertitude".

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.