"Timothée yumyum" et nos angles morts du cyberharcèlement
Calmos !
Calmos !
chronique

"Timothée yumyum" et nos angles morts du cyberharcèlement

Réservé à nos abonné.e.s
Le vaudeville 2.0 qui s'est déroulé sur Twitter à Noël et a captivé l'attention de centaines de milliers d'utilisateurs met en lumière nos angles morts du cyberharcèlement. De quoi nous servir de leçon collective.

C'est le genre d'histoires à rebondissements made in Twitter (un "drama" dans le jargon) dont les twittos raffolent, bien inconscients des conséquences que peuvent avoir leurs likes. Le 25 décembre, ils se sont délectés d'un feuilleton qu'on résumera ainsi : deux jeunes femmes se rendent compte par tweets interposés qu'elles partagent le même petit ami (Timothée). La divulgation publique de cette tromperie devient virale : plus de sept millions de vues pour le tweet de l'une d'elles découvrant le pot aux roses et 18 millions de vues pour celui d'une troisième, prétendant avoir également fréquenté le jeune homme sur la même période. 

En plein week-end de noël, dans le cre...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.