Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Canal+ : comment Bolloré masque ses mauvais résultats (BFMTV)

Par le - 16h14 - lu

Chiffre d'affaires en berne, hémorragie d’abonnés… Depuis sa reprise en main par l’industriel breton il y a deux ans, les chiffres de Canal+ ne cessent de dévisser. Et si, comme tout groupe coté en bourse, Vivendi est tenu de rendre publics ses chiffres, la maison mère de Canal déploie des trésors d’ingéniosité pour cacher ses mauvais résultats. C’est ce qui ressort d’une enquête publiée le 28 octobre sur le site de BFMTV. Le journaliste Jamal Henni y détaille les "parades" utilisées par Vincent Bolloré pour "masquer les mauvais résultats" de la chaîne cryptée.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Les chiffres sont mauvais ? Qu’à cela ne tienne : Vivendi a tout simplement décidé d’en publier moins. Certes la technique n’est pas nouvelle, comme le rappelle Henni, mais sous la gouvernance Bolloré elle est devenue monnaie courante. "Fin 2016, la nouvelle équipe a décidé de ne plus publier le nombre d'abonnements" explique Henni. Exit également les chiffres sur le nombre d'abonnements à CanalPlay, les chiffres d'affaires des chaînes Canal+ en France ou encore ceux qui concernent leur rentabilité. Par ailleurs, constate Henni, "Vincent Bolloré a, dès son arrivée, immédiatement supprimé les conférences de presse semestrielles de présentation des résultats de Vivendi, conférences qui permettaient aux journalistes de demander informations et précisions".

Des chiffres passés sous silence ou tripatouillés, des échanges avec les journalistes réduits... au-delà de ces "parades", l’enquête de BFMTV met également en lumière la façon dont Vivendi a multiplié les déclarations encourageantes sur le redressement de Canal, alors même que les indicateurs sont au rouge. Exemple cité par le site de BFMTV ? Alors que le taux de désabonnement à Canal+ et CanalSat a atteint son plus haut historique au 1er semestre 2017 (17,6%), "les dirigeants se sont bien gardés d'évoquer cette hausse record, mais, ne doutant de rien, ils se sont au contraire félicités d'une baisse !" relate Henni. Il rappelle les déclarations du directeur de la distribution de Canal, Frank Cadoret, se félicitant le 19 septembre du taux de désabonnement, "qui a baissé de 20%". Cette stratégie de communication, certes déconcertante pour les analystes financiers, s’avère en tout cas payante pour Vivendi, explique le journaliste de BFM, qui constate que "ce discours positif est repris par plusieurs médias". À l’image des Echos qui titraient fin août sur "les premiers signes de redressement de Canal France".


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Bolloré, le patron aux grands ciseaux

nouveau media

Mais pourquoi vont-ils "au tribunal du juge Praud" ?

Question aux invités de l'émission polémique de CNews. Qui y retournent parfois.

enquête publié(e) le 07/11/2017 par Robin Andraca

Pascal Praud qui refuse qu'on prononce le mot racisme dans son émission. Pascal Praud qui prend une leçon de journalisme sur son propre plateau. Depuis la semaine dernière, l'émission de débat de CNews, L'Heure des Pros, (re)fait parler d'elle sur les réseaux sociaux, et sur plusieurs sites de...

Libé CNews BFM

CNews plombée par un lourd déficit (Libération)

suivi publié(e) le 16/08/2017 par Juliette Gramaglia

De la gestion des chaînes télé par Bolloré. Alors qu'on a appris récemment que les comptes de C8 étaient plombés par les émissions de Cyril Hanouna –du fait du coût de ces émissions ou des amendes et sanctions publicitaires du CSA contre l'animateur – CNews se retrouve aussi dans le ...

nouveau media

Hanouna et TPMP plombent les comptes de C8 (BFM Business)

suivi publié(e) le 02/08/2017 par Capucine Truong

Quand Cyril Hanouna creuse les comptes de C8. La chaîne divertissement de Vincent Bolloré, qui diffuse l'émission phare d'Hanouna Touche Pas à mon Poste, ne cesse de creuser ses déficits, avec des coûts qui augmentent "encore plus vite" que son chiffre d'affaires, révèle BFM Business. ...

Tous les contenus de ce dossier >