Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Rohingya : guerre de fausses images (Les Décodeurs/Le Monde)

Par le - 20h31 - lu

Fausses images de massacres commis sur des Rohingya. Images fausses de massacres commis par des Rohingya. En marge de la répression, en Birmanie, de la minorité musulmane par les forces militaires birmanes se joue une lutte de propagande sur internet. Des images recensées et vérifiées par Les Décodeurs du Monde.

 

Attention, ce vite-dit contient des images qui peuvent choquer.

 

nouveau media

Cette photographie a été prise en 1994, au Rwanda, par le photographe français Albert Facelly. Pourtant, elle a été partagée sur Twitter, le 31 août 2017, par le vice-premier ministre turc, Mehmet Simsek, comme preuve du "massacre à l'encontre des musulmans Rohingyas", avec trois autres clichés. En réaction à ce tweet, la dirigeante de facto du gouvernement birman, récipiendaire du prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi avait dénoncé "l'iceberg de désinformation" autour de la crise avec la communauté musulmane birmane, apatride depuis que le pays leur a retiré leur citoyenneté en 1982.

nouveau media

Capture d'écran du post Twitter de Mehmet Simsek. Source : Le Monde

Car aucune de ces images n'a en fait de rapport avec les Rohingya, soulignent Les Décodeurs du Monde, dans un article qui liste les principaux faux clichés échangés sur le web autour de la répression exercée en ce moment par les forces militaires birmanes à l'encontre de la communauté musulmane.

nouveau media

Des faux clichés qui viennent de tous bords. D'un côté, des pages Facebook ou Twitter relaient de fausses informations, en appelant la communauté musulmane à se mobiliser autour des Rohingya. Ainsi de la page Facebook "La Renaissance Turque" qui écrit, associé à des photos sans rapport avec les Rohingya : "Plus de 3000 Rohingya musulmans ont été massacrés en 3 jours au Myanmar. Où es-tu musulman? Ton frère se fait massacrer !"

nouveau media

source : Le Monde

Outre le vice-premier ministre turc, l'islamologue suisse Tariq Ramadan a lui aussi posté trois photos sur son compte Twitter, avec une légende indiquant "En Birmanie". Deux des trois sont pourtant mal attribuées, a remarqué Le Monde. La première a en fait été prise en République Démocratique du Congo, après un accident routier suivi d'une explosion, et d'un incendie. La seconde a été prise en Inde par un photographe de l'AFP.

nouveau media

"illustrer les méfaits des rohingya"

L'autre camp relaie aussi de fausses informations, soulignent les Décodeurs, notamment pour attribuer aux Rohingya des exactions qu'ils n'ont pas commises, ou pour les dépeindre comme des combattants en armes. Un birman se présentant comme "reporter", cité par Le Monde, partage ainsi des photos "censées illustrer les méfaits des Rohingya."

nouveau media

Sauf que les "photographies utilisées pour étayer les propos de l'internaute sont fallacieuses", pointent les Décodeurs. La première provient d'un incendie au Bangladesh en 2014. La seconde a été prise au même endroit, mais en 2016 - peu après l'assassinat d'un jeune hindou de 18 ans."

Cette guerre de propagande des deux côtés augmente en tout cas la confusion sur le sort réel des Rohingya, dont un rapport de l'ONU souligne la gravité : viols, assassinats, tortures physiques et psychologiques, déplacements forcés et persécutions qui ont déjà forcé 379 000 d'entre eux à se réfugier au Bangladesh. Une répression incontestable, dont Aung San Suu Kui a refusé de rendre compte devant l'Assemblée générale de l'ONU à la fin du mois, a annoncé son porte-parole aujourd'hui.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Désintox, fact-checking : les détecteurs de mensonge

nouveau media

Macron / "mains sales" : l'intox s'inspirait du Gorafi (Le Monde)

lu publié(e) le 27/04/2017 par la rédaction

"Avec nos mains sales… Vous nous serrez la main Monsieur Macron, avec nos mains sales?" Voilà une remarque en forme de critique qu’a dû affronter à plusieurs reprises le candidat d’En Marche, hier. Lors de la folle journée qui l’a conduit à venir discuter avec les employés de Whirlpool...

nouveau media

Education aux médias : le "Classe Télé" d'@si fait des petits

enquête publié(e) le 04/04/2017 par Manuel Vicuña

Dans le sillage des "Classe Télé" d’@si, le Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (CLEMI), rattaché à l’Education nationale, vient de lancer sur le web une série de vidéos pédagogiques à l’attention des profs de collèges et lycées. Objectif : apprendre aux ...

nouveau media

Mélenchon, la citation tronquée et les bulles

chronique publié(e) le 31/03/2017 chez les matinautes

Des effets pervers du fact-checking. Rectifier mensonges et intox, c'est très bien. L'inconvénient, c'est que la rectification colporte l'intox, même rectifiée, dans des sphères qu'elle n'avait pas atteintes jusque là à la seule force de ses petits bras. Un petit sondage : vous le saviez, ...

Tous les contenus de ce dossier >