Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Navire anti-migrants "sauvé" par une ONG ? Bataille de com'

Par le - 13h50 - suivi

Bataille de com’ au large de la Tunisie. Un navire affrété par une ONG qui vient au secours des migrants a tenté de porter secours au navire anti-migrants affrété par des identitaires européens, qui a refusé l’aide. Les deux bateaux s’affrontent depuis à coup de… messages publiés sur les réseaux sociaux.

L’ironie était-elle trop belle pour être vraie ? Ce 11 août, l’ONG Sea Eye, qui vient en aide aux migrants en mer, poste un message sur sa page Facebook, affirmant qu’elle a été mandatée par les autorités maritimes européennes pour aller porter secours à un "navire nazi" qui aurait émis un "signal de détresse". Le bateau "nazi" en question : le navire anti-migrants C-Star, qui a récolté plusieurs dizaines de milliers d'euros en ligne pour entraver les missions de sauvetage des ONG en Méditerranée (et qui était depuis dimanche bloqué au large de la Tunisie, où des pêcheurs s’opposaient à son ravitaillement).

nouveau media

"Comme notre bateau Sea Eye est le plus proche du C-Star, le centre de contrôle de détresse de la Méditerranée nous a demandé de les aider", écrit l'ONG sur son compte Facebook. "Aider les navires en détresse est le devoir de tous en mer, sans distinction de leur origine, de leur couleur de peau, de leur religion ou de leurs convictions", complète le président de Sea-Eye, Michael Buschheuer, dans un post partagé depuis plus de 3 000 fois.

Le bateau anti-migrants secouru par une ONG pro-réfugiés ? C’était le titre du premier article du Huffington Post sur le sujet, qui a depuis revu sa copie. Et pour cause : le C-Star, loué à Djibouti par le groupe d’extrême-droite français "Génération identitaire" a refusé l’aide de l’ONG. Avant de communiquer à son tour sur le sujet. Sur Twitter, "Defend Europe", du nom du projet, a nié avoir émis un signal de détresse. "Le C-Star a développé un léger problème technique dans la nuit. Afin de le régler avant que le bateau entre dans la zone de recherche et sauvetage et navigue près des autres vaisseaux, le moteur principal a été stoppé". Selon l'organisation, cette information, selon le respect de la loi, a simplement été communiquée aux bateaux aux alentours, comme la loi le prévoit.

nouveau media

Sea-Eye a confirmé que le bateau affrété par Defend Europe avait refusé toute assistance. "Sur les conseils du MRCC (Maritime Rescue Coordination Center), le Sea-Eye a repris sa route vers les naufragés et ceux qui se noient". Le message a été dix moins partagé que le précédent.

L'occasion de relire notre article : "Crowdfunding anti-réfugiés : PayPal sommé de réagir"


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Migrants : des catastrophes aux solutions

Vignette Herrou 2

Migrants/Herrou : la préfecture des Alpes Maritimes (de nouveau) condamnée

suivi publié(e) le 05/09/2017 par la rédaction

Et de deux. Pour la deuxième fois cette année, le préfet des Alpes-Maritimes Georges-François Leclerc a été condamné lundi 4 septembre pour "violation du droit d'asile". Cette condamnation – ou plutôt cette "annulation de décision prise par le préfet", selon les termes de ce dernier ...

nouveau media

Migrants : 4 mois de prison avec sursis pour Cédric Herrou

suivi publié(e) le 08/08/2017 par Capucine Truong

"L'homme qui n'a plus de vie", la passe au tribunal. L'agriculteur de la vallée de la Roya Cédric Herrou a été condamné mardi 8 août par la cour d'appel d'Aix-en-Provence à quatre mois de prison avec sursis pour avoir aidé des migrants à entrer en France depuis l'Italie. Il a annoncé qu'il...

nouveau media

Une visite à Cédric Herrou, l'homme qui n'a plus de vie

... et à l'association Roya citoyenne, visée par un journal anonyme

reportage publié(e) le 31/07/2017 par Daniel Schneidermann

Contrairement à ce qu'annonçait Valeurs Actuelles la semaine dernière, l'agriculteur de la Roya Cédric Herrou, animateur du réseau d'aide aux migrants Roya Citoyenne, n'a pas été incarcéré. La preuve ? Nous l'avons rencontré sur son exploitation. Breil-sur-Roya. "Avant j'avais une vie", ...

Tous les contenus de ce dossier >