Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

"Qui a fait fuiter cette info ?" : le nouveau directeur de com' de Trump dérape

Par le - 15h54 - lu

On connaissait Sean Spicer, moqué dans les late-show américains, voici Anthony Scaramucci, nouveau directeur de la communication de la Maison-Blanche. Ce dernier a téléphoné à un journaliste du New Yorker pour le pousser à révéler ses sources. Et insulter une bonne partie de l'équipe de communication de Trump.

nouveau media

The New Yorker, 27 juillet 2017

On avait vu passer son nom en juin dernier, quand CNN avait viré trois de ses journalistes, coupables de ne pas avoir vérifié leurs infos avant de publier un article sur des liens supposés entre lui et un fonds d'investissement russe : ce 27 juillet, Scaramucci, ancien banquier de Goldman Sachs dans les années 90, devenu depuis directeur de la communication de la Maison Blanche, est revenu sur le devant de la scène par la grande porte.

L'histoire commence sur Twitter. Ce 26 juillet, Ryan Lizza, correspondant à Washington du New Yorker, poste le message suivant sur son compte : "Scoop : Trump dîne ce soir avec Sean Hannity, Bill Shine (ancien cadre de Fox News) et Anthony Scaramucci, selon deux sources fiables". Le président des États-Unis qui dîne avec son plus fervent supporter sur Fox News (Hannity), un ancien cadre de la chaîne et son directeur de communication, voilà qui méritait d'être écrit.

nouveau media


Ce n'est pas l'avis de Scaramucci, qui appelle dans la foulée le journaliste sur son portable, comme le raconte Lizza dans un article publié quelques heures plus tard sur le New Yorker. "Qui a fait fuiter cette info ?", demande le nouveau directeur de la com' de la Maison Blanche. Hors de question pour le journaliste de révéler sa source. "Ce que je vais faire, c'est virer tout le monde dans l'équipe de communication, et tout recommencer à zéro. J'ai demandé à ces types de ne rien faire fuiter, et ils ne peuvent pas s'en empêcher", insiste Scaramucci. Qui revient ensuite à la charge : "C'est un assistant du président ?". Puis : "Très bien, je vais tous les virer, et comme vous avez voulu protéger tout le monde, toute l'équipe sera virée dans les deux prochaines semaines".

D'humeur bavarde, il se lâche ensuite sur Reince Priebus, persuadé que le chef de cabinet de la Maison Blanche, vexé de ne pas avoir été invité au dîner, est à l'origine de la fuite : "Reince est un putain de schizophrène paranoïaque, un paranoïaque". Pour ne pas faire de jaloux, il aura aussi cette phrase pour le conseiller spécial de Trump, ancien patron de Breitbart, Steve Bannon : "Je ne suis pas Bannon, je n'essaie pas de sucer ma propre bite".

Qu'a pensé Breitbart de cette sortie ? Dans un article intitulé "Le show Scaramucci", le journaliste Tony Lee écrivait dans la foulée : "Si Trump estime que les emportements de Scaramucci peuvent endommager la marque Trump sur le long terme, il risque de considérer Scaramucci comme un pari qui ne vaut pas la peine d'être pris".

nouveau media

Scaramucci a finalement réagi sur son compte Twitter. "Je m'exprime parfois avec un langage fleuri. Dorénavant je m'abstiendrai de le faire dans ce cadre mais je ne renoncerai pas à mon combat passionné pour le programme de Donald Trump", a-t-il posté dans un premier temps. Avant d'ajouter quelques heures plus tard : "J'ai fait une erreur en faisant confiance à un journaliste. Cela ne se reproduira pas". Le difficile apprentissage du off ?


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Trump, une présidence gold premium

Trump mad

"Rage de diable de Tasmanie" : le New York Daily News traite Trump de fou

lu publié(e) le 30/11/2017 par la rédaction

Les avis de psychiatres et autres spécialistes ne suffisent visiblement plus : c'est au tour de journalistes de traiter Donald Trump de fou. Après les nouvelles frasques Twitter du président américain, le quotidien américain New York Daily News s'est fendu mercredi 29 novembre d'un édito au ...

nouveau media

Trump : le goujatgate, et ses conséquences...

chronique publié(e) le 24/10/2017 chez les matinautes

Donc, il aura fallu vingt jours. Vingt jours pour qu'émerge une question accessoire, secondaire : que font exactement les forces spéciales américaines au Niger ? C'est le 4 octobre, que le sergent La David Johnson tombe dans une embuscade djihadiste au Sud du Niger. Le 16 octobre, lors d'une ...

nouveau media

Pourquoi Trump vantait son "super sang allemand"

Aux sources d'un montage qui a refait surface après les manifestations de Charlottesville

observatoire publié(e) le 17/08/2017 par la rédaction

Un ancien montage vidéo, où Trump évoque la qualité de ses gènes, a refait surface sur les réseaux sociaux après les manifestations de Charlottesville, où une militante antiraciste a été tuée par un militant néonazi. D'où vient l'extrait dans lequel Trump parle de son "super sang ...

Tous les contenus de ce dossier >