Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

GB : après May, Corbyn perdu face à une journaliste de la BBC

Par le - 16h42 - vu

La pression monte pour Jeremy Corbyn et Theresa May. Alors que les législatives britanniques du 8 juin approchent, les journalistes ne ménagent pas les dirigeants des deux grands partis. Après l'interview animée entre Jeremy Paxman et la Première ministre Theresa May, c'est au tour du chef du parti du Labour, Jeremy Corbyn, d'être mis en difficulté, cette fois par une journaliste de la radio BBC 4, lors de l'émission Woman's Hour lundi 30 mai.

Interrogé sur la proposition de son parti d'étendre les aides à l'enfance, Corbyn, qui dans un récent sondage semblait se rapprocher de May, s'est montré incapable de dire combien coûterait la mesure. Face à la présentatrice Emma Barnett, on voit Corbyn fouiller dans ses papiers et feuilleter rapidement le manifeste de son parti, puis allumer sa tablette pour y chercher les chiffres. "Vous avez annoncé une politique majeure, et vous ne savez pas combien elle coûtera?", s'étonne la journaliste, tandis que Corbyn s'emmêle les pinceaux dans ses phrases. Au final, et malgré les demandes répétées de la journaliste, Corbyn ne sera pas capable de répondre, pas même après avoir déverouillé son iPad.

Quelques heures plus tard, Corbyn s'est "excusé" de ne pas avoir pu répondre à la question sur le moment, et a condamné les insultes antisémites dont la journaliste s'est dite victime sur les réseaux sociaux après l'interview avec Corbyn, comme l'a rapporté notamment le Guardian. Il a ensuite donné le coût estimé par son parti pour l'extension des aides à l'enfance : 5,3 milliards de livres (plus de six milliards d'euros).

Selon la législation actuelle, tous les enfants de trois et quatre ans ont droit à 15 heures gratuites par semaine de garde d'enfants, et les enfants de deux ans les plus défavorisés y ont également le droit. A partir de septembre prochain, certaines familles pourront, selon des critères précis, avoir droit à 30 heures gratuites de garde. Le parti travailliste propose de rendre universelles les 30 heures gratuites de garde d'enfants par semaine pour tous les enfants de deux, trois et quatre ans.

L'occasion de relire notre article : "Vous avez changé d'avis ?" : un journaliste UK tacle Theresa May


Abonnez-vous !
|