Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Frères Hufnagel : Johan à Libération, Charles à Matignon

Par le - 19h28 - lu

Prévenir plutôt que guérir. "Quelles étaient les probabilités pour qu’un des responsables de la rédaction d’un titre de gauche soit le frère du responsable de la communication d’un Premier ministre de droite?" demande le directeur des éditions du journal Libération, Johan Hufnagel. Qui annonce ainsi la nomination de son propre frère, Charles Hufnagel, comme conseiller à la communication du nouveau premier ministre Édouard Philippe, auquel nous avons consacré une émission.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Avec son article, paru ce dimanche 21 mai sur le site de Libération, Hufnagel (Johan), tient à prévenir toute critique envers la neutralité du journal. "Durant nos parcours respectifs, nous avons toujours veillé à ériger un mur entre nous. Un double mur pour être exact. Pas d’interférence, pas de discussions, pas d’informations, pas de conseils", raconte-t-il. Et d'expliquer que durant toutes les années où Libération a traité de Charles Hufnagel, le communicant, jamais lui, le journaliste, n'a eu d'information à donner à ses collègues. "Pour la simple et bonne raison que je n’en avais pas reçu la moindre miette".

"Bien sûr, les choses sont compliquées", concède le directeur des éditions de Libération, "bien sûr, vous n'êtes pas obligés de me croire". Mais le journaliste assure que, comme auparavant, ce lien familial n'influera pas sur le journal. "Pour ceux qui auraient encore des doutes, (sans parler de ceux qui ne seront jamais convaincus), je rappelle que la rédaction de Libération est totalement libre. De même, les actionnaires n’interviennent jamais dans la ligne éditoriale, n’en déplaise aux paranoïaques et aux complotistes. ALibération, nous sommes collectivement responsables de la «ligne» éditoriale, le débat y est vif, et ce n’est pas près de changer", conclut Hufnagel (Johan).

La Société des journalistes et personnels de Libération (SJPL) a quant à elle tenu à "exprime[r] sa pleine confiance" à Johan Hufnagel, n'ayant jamais "constaté d'interférences entre les fonctions publiques ou privées exercées par Charles Hufnagel (responsable de la communication d’Areva, d’Alain Juppé, puis de Saint-Gobain) et nos choix éditoriaux". Toutefois, a prévenu la SJPL, elle "restera particulièrement vigilante, conformément à sa mission, quant à l'indépendance de la rédaction vis-à-vis de toutes pressions extérieures, d'où qu'elles viennent". 


Abonnez-vous !
|