Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Fini les "regrets" : Ruquier réinvite Zemmour

Par le - 15h10 - suivi

Eric Zemmour de retour chez Laurent Ruquier pour une soirée. L'ancien chroniqueur, de 2006 à 2011, d'On n'est pas couché sera invité sur le plateau de France 2 ce samedi, pour une émission spéciale, en compagnie d'autres anciens collègues (parmi lesquels Eric Naulleau, avec lequel il anime désormais une émission sur Paris Première). Outre ses cinq années comme chroniqueur, Zemmour avait également été reçu en 2014 dans l'émission pour parler de son livre polémique Le suicide français. Mais en 2015, alors qu'il recevait l'écrivain François de Closets pour évoquer, notamment, le dernier livre de Zemmour, Ruquier s'en était pris à son ancien chroniqueur.

Closets avait affirmé que si Zemmour avait autant de succès, "c'est parce qu'il dit ce qu'on n'entend pas, et c'est ce qui intéresse les gens". Ruquier avait alors réagi : "Je ne suis pas d'accord avec vous quand vous dites que l'on a trop diabolisé le Front National et qu'on a voulu mettre sous le tapis des sujets importants". Et le présentateur d'avouer : "J'en sais quelque chose puisque, et je vous le dis très franchement, je le regrette aujourd'hui, je suis un de ceux qui lui a donné la parole toutes les semaines pendant cinq ans". Un aveu qui avait fait réagir jusqu'à sa chroniqueuse de l'époque, Léa Salamé: "Vous le regrettez ?". Réponse de Ruquier: "Oui je regrette car je me rends compte que j'ai participé à la banalisation de ces idées-là. Donc je ne veux pas qu'on me dise que les gens de gauche ont diabolisé et caché les sujets et que c'est ça qui a fait monter le Front National ! Il n'y a pas plus médiatisé qu'Eric Zemmour". Un regret qui ne l'a visiblement pas empêché de le réinviter deux ans plus tard, à une semaine du premier tour de l'élection présidentielle.

L'occasion de (re)voir notre émission avec Philippe Poutou, dans laquelle le candidat revenait sur ses passages difficiles à On n'est pas couché : "On ne fait pas partie de cette famille-là"


Abonnez-vous !
|