Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Ruffin/Césars : Cachez ce Bolloré que je ne saurais voir

Par le - 12h32 - grrr !

Récompensé hier soir du César du meilleur film documentaire pour Merci Patron !, François Ruffin est monté sur scène avec un t-shirt "I love Vincent". Pas du goût de Canal+ qui n'a pas tardé à recadrer sur le visage du réalisateur, tandis que le compte Twitter de Canal+ Cinema a zappé son discours.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Meilleur costume pour Ruffin ? Pour recevoir son César du meilleur film documentaire, le réalisateur de Merci Patron ! est monté sur scène avec un t-shirt "I love Vincent", clin d’oeil au patron du groupe Canal, Vincent Bolloré. Une habitude chez le patron de Fakir : avant Bolloré, c’était Bernard Arnault, patron de LVMH et héros malgré lui du film Merci patron !, qui avait les honneurs des t-shirts blancs du co-fondateur de Fakir.

Si le réalisateur de Canal n’a pu passer à côté pendant les vingt premières secondes du discours de Ruffin, les caméras ont ensuite zoomé sur le visage du journaliste, de manière à faire disparaître son t-shirt du cadre.

nouveau media

Cadrage Ruffin


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Cadrage classique

Le compte Twitter de Canal+ Cinema a aussi tenté de planquer le t-shirt de Ruffin. Après avoir tweeté la plupart des vidéos des lauréats, les community managers n'ont pas jugé utile de poster la vidéo du réalisateur de Merci Patron !, se contentant d'une simple photo, là aussi cadrée très serrée.

nouveau media

Dans son discours, le journaliste, reçu récemment sur notre plateau pour parler du Decodex, candidat de la gauche (hors PS) aux élections législatives de 2017 dans le première circonscription de la Somme, a dénoncé la fermeture de l’usine de Whirlpool à Amiens. "Si c'étaient des acteurs qui étaient mis en concurrence de la même manière avec des acteurs roumains, ça poserait problème immédiatement. Si c'étaient des journalistes, quand on touche à l'avance fiscale des journalistes, ça fait des débats, y'a des tribunes dans les journaux", a-t-il dénoncé (sous les applaudissements des acteurs) avant de lancer un appel au président : "François Hollande, maintenant, il a l'occasion de montrer sur le dernier fil que son adversaire, c'est la finance, qu'il peut faire des réquisitions, qu'il peut interdire les produits Whirlpool sur le territoire français. Qu'il puisse sortir de l'impuissance et se bouger le cul".


Le discours engagé de François Ruffin pour... par CinemaCanalPlus

Avant même la sortie de son film, François Ruffin était venu en parler sur le plateau d'Arrêt sur images (avec Frédéric Lordon). L'occasion de revoir notre émission : "Ruffin, Lordon, et le film qui ridiculise Bernard Arnault"


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Censure et effet Streisand

nouveau media

Censure privée, censure publique...

chronique publié(e) le 27/11/2017 chez les matinautes

On a beau verrouiller, re-verrouiller partout, vérifier trois fois les verrous, surveiller, faire des rondes, il y a toujours des interstices. Et c'est par un de ces interstices que s'est glissé, en octobre, dans une émission de Canal+, un reportage sur l'opposition au régime togolais. Images de...

RAP

JCDecaux veut faire retirer des articles d'une association anti-pub

lu publié(e) le 20/11/2017 par la rédaction

JC Decaux a mis en demeure l'association Résistance à l'agression publicitaire de retirer des contenus de son site, invoquant le secret des affaires. En cause : la diffusion de son contrat avec la Mairie de Paris, que l'association dénonçait. L'affaire commence en mars, lorsque la mairie de ...

nouveau media

Pas touche au gouvernement Macron à l'AFP ?

Un syndicat accuse la rédaction en chef d'avoir "étouffé" des informations

enquête publié(e) le 22/06/2017 par la rédaction

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le syndicat SNJ-CGT de l’AFP accuse la rédaction en chef de l’agence d’avoir “étouffé” des “informations gênantes” pour le président et son gouvernement. De quelles informations s’agit-il, et pourquoi l’AFP, qui de son côté dément ...

Tous les contenus de ce dossier >