Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Traoré : TF1 et F2 valident les "conclusions" du procureur

Par le - 16h48 - grrr !

Mort d’Adama Traoré : les médias malmènent (enfin) la version du procureur ? Visiblement, pas les JT de France 2… ni de TF1.

Comme le souligne aujourd’hui le site Acrimed, suite à la marche blanche organisée Gare du Nord à Paris par les proches d’Adama Traoré mort à l'issue de son arrestation par les gendarmes à Beaumont-sur-Oise le 19 juillet dernier dans des circonstances troubles, le JT de 20 heures sur France 2 a consacré une brève à ce rassemblement (23 secondes sur un JT de 35 minutes) mais a surtout réussi l’exploit de glisser deux erreurs factuelles.

La première : France 2 explique qu’Adama Traoré a été interpellé par la police… alors qu’il s’agit en réalité de la gendarmerie. Mais la seconde est pire : si le présentateur précise que les proches d’Adama Traoré "réclament la vérité sur les circonstances du décès", il poursuit en affirmant que "la justice, elle, a conclu que le jeune homme n’avait subi aucune violence".

Or, écrit Acrimed, "l’idée selon laquelle la justice aurait «conclu» quoi que ce soit est […] une contre-vérité." En effet, plusieurs articles avaient déjà été publiés sur le sujet, reprenant une dépêche AFP en date du 28 juillet. Comme le note Acrimed, on pouvait par exemple lire sur le site de France Télévisions le 29 juillet, soit la veille du JT : "Selon le procureur, «l’explication de la cause du décès ne pourra être apportée qu’avec l’ensemble des analyses (bactériologie, toxicologie, anatomopathologie)» dont les résultats sont attendus «dans le courant du mois d’août.»" Conclusion d'Acrimed : on ne peut donc rien conclure.

Notons également que le 29 juillet toujours, L’Obs révélait que "les deux autopsies évoquent dans leurs conclusions un «syndrome asphyxique» à l'origine du décès. Or le procureur n’a jamais évoqué ces asphyxies." France 2 non plus. Pas plus que TF1 d’ailleurs qui consacre également une brève de 31 secondes à la marche blanche sur le même mode. Selon la présentatrice, les deux autopsies "arrivaient aux mêmes conclusions : sa mort n’était pas due à des violences policières" avant d’ajouter : "mais ses proches continuent à en douter".

Une partie des médias en doutent également mais pas encore les JT qui n’ont consacré aucun autre sujet sur l’affaire Traoré. Mais peut-être que la rédaction du 20 heures de France 2 n’a pas encore lu la longue enquête publiée lundi… sur le site de France Télévisions qui interroge les proches de la famille mais épluche égalementles auditions des différents gendarmes présents le jour de l'arrestation d'Adama Traoré et dans laquelle on peut lire : "l'autopsie comme la contre-expertise n'ont révélé aucune "trace de violences significatives", mais les examens n'ont pas permis de déterminer la raison du décès. […] En revanche, dans les deux cas, les rapports concluent à une mort par asphyxie".

>> L’occasion de lire notre enquête sur la couverture médiatique de la mort d’Adama Traoré


Abonnez-vous !
|