Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Youtubeurs jeux video : publicité déguisée

Par le - 08h44 - suivi

30 000 dollars pour dire du bien de la dernière console de Microsoft. L'agence du commerce et la concurrence américaine, la Federal Trade Commission (FTC), a confirmé l'existence d'un accord secret mis en place par le réseau de Youtubeurs Machinima (qui fait office de producteurs et de régie pub pour des Youtubeurs indépendants) en 2013. Le principe ? La régie payait les Youtubeurs qui acceptaient de dire du bien de la console de Microsoft, la Xbox One, et de ses jeux, avant et après son lancement. Résultat ? 300 vidéos de publicité déguisées en simple "tests" de Youtubeurs amateurs de jeux vidéo.

L'accord était particulièrement précis, puisqu'il indiquait les éléments de langage ou les montages vidéos que les vidéastes devaient utiliser. Les Youtubeurs avaient par ailleurs interdiction totale de critiquer de quelque manière que ce soit les produits de Microsoft dans les vidéos concernées ou de communiquer sur l'accord, rapporte le site spécialisé dans les jeux vidéos Polygon.

Poygon

De la "publicité mensongère" pour la FTC, qui épingle pour la première fois des Youtubeurs à ce titre, puisque "les tests vidéos de la Xbox One et des jeux ne reflétaient pas les opinions impartiales de fans de jeux vidéo". "Les gens ont le droit de savoir s'ils ont affaire à une opinion authentique ou à du marketing", poursuit la FTC. Si l'agence n'a pas l'autorité pour condamner Machinima à une amende, elle peut les contraindre à prendre des engagements. Si ces derniers ne sont pas tenus, il pourra cette fois en coûter jusqu'à 16 000$ à la régie. A noter également que Microsoft n'est pas concerné par le rapport de la FTC puisque l'accord était conclu entre Machinima et les Youtubeurs (même si le rapport souligne que Microsoft avait pu valider les vidéos avant de payer Machinima).

Les deux Youtubeurs anglophones, particulièrement influents, qui sont spécifiquement visés par la FTC, permettent de se faire une idée des tarifs. "SkyVSGaming" qui compte un million d'abonnés et entre 250 000 et 300 000 vues par vidéo, a touché 15 000 dollars, quand "TheSyndicateProject" (10 millions d'abonnés, entre 500 000 et 1 million de vues) a lui empoché 30 000 dollars dans l'opération. Ils devront désormais indiquer "clairement" toute campagne de promotion rémunérée, et Machinima aura l'obligation de vérifier sous 90 jours le respect de cette obligation. Un avertissement pour les Youtubeurs français, qui cultivent aussi des "liaisons dangereuses" avec la publicité clandestine, que ce soit dans le monde du jeu vidéo ou dans celui du cinéma ?

L'occasion de lire notre enquête : Combien gagnent les Youtubeurs français ? Estimation à la louche de leurs fortunes (diverses)


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Pub : les mille ruses

carte AC Origins

Egypte antique : Historia offre une pub gratuite à Ubisoft

100 pages pour la sortie d'Assassin's Creed Origins

enquête publié(e) le 05/12/2017 par Juliette Gramaglia

Ils ont remis le couvert. Après les numéros spéciaux sur Assassin's Creed Black Flag, Assassin's Creed Unity et Assassin's Creed Syndicate, le magazine Historiapublie un numéro spécial sur l’Égypte antique, en partenariat avec Ubisoft. Le tout pour fêter la sortie du dernier jeu de la ...

nouveau media

Les journalistes du Parisien refusent un label "Le Parisien" pour les marques

enquête publié(e) le 30/11/2017 par Capucine Truong

Et un projet de partenariat abandonné ! La rédaction du supplément du Parisien, le Parisien-Aujourd'hui en France Week-end , a voté il y a deux semaines une motion pour protester contre un partenariat avec un sondeur, visant (au terme d'un sondage sur "les marques préférées des Français") à...

Candia s'offre une émission entière de "La maison des maternelles" (France 5)

"C'est une émission un petit peu spéciale aujourd'hui..."

enquête publié(e) le 06/11/2017 par Hélène Assekour

Près d'une heure de publi-reportage sur le site de France Télévisions. La marque de lait Candia s'est offert les services de La maison des maternelles pour promouvoir le lait de croissance, à grands renforts de reportages laudatifs, experts sur mesure et placements de produits. Sans clairement ...

Tous les contenus de ce dossier >