Vox : l'ultradroite espagnole s'impose sur les réseaux sociaux
article

Vox : l'ultradroite espagnole s'impose sur les réseaux sociaux

Réservé à nos abonné.e.s
Pour la première fois depuis 45 ans, l'extrême droite a connu un succès électoral en Espagne. Vox, parti xénophobe et anti-féministe n'a pas seulement fait irruption au parlement andalou, il a aussi conquis le terrain des réseaux sociaux.

Longtemps, en Espagne, l'extrême droite est restée confidentielle. Depuis la fin du franquisme il y a 45 ans, l'ultradroite s'était trouvée cantonnée à quelques groupuscules fascistes et à la frange la plus dure du parti conservateur. Puis vint Vox.

En décembre dernier, pour la première fois depuis la transition démocratique entamée en 1975, un parti d’extrême droite a fait irruption en politique. Surfant sur la déliquescence des partis historiques, la "crise"migratoire, et le réveil du nationalisme né de la crise catalane, Vox a propulsé d’un coup 12 députés au parlement andalou.

Dans cette province paupérisée du sud de l'Es...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.